Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)

Aller en bas 
AuteurMessage
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:01

A croire qu'elle avait fait exprès... Armoria, qui n'aimait pas excessivement les fêtes et leur lot de souvenirs douloureux, se retrouvait à passer la dernière nuit de l'année dans la seule région de France où elle ne changeait pas dans la nuit du 31 décembre, mais à l'ancienne mode... Ce n'était pas voulu, mais parfait pour elle.

Il n'en restait pas moins que cette nuit, l'année 1455 allait céder la place à 1456 pour nombre de François... Y compris elle-même. Lors, plutôt que de fêter cela comme il était d'usage, elle se rendit à l'église, afin de se recueillir et enterrer l'année qui venait de s'écouler. Année qu'elle avait commencée en étant encore Duchesse de Bourgogne, qu'elle finissait comme GMF. Année qui avait vu la mort de son époux, et l'enlèvement de son fils par l'usurpateur qui avait pris sa place, protégé par sa Couronne de Duc de Bourgogne.

Trouver la paix. Voir la lumière de la vérité et de la justice. Suivre le chemin du Seigneur.

Elle s'abîma dans ses prières.


[RP privé, bonne lecture.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:02

BYNARR a écrit:
La nouvelle année était là…enfin…Ainsi sonnait l’heure du bilan de l’année passée, le temps des projets et des prières pour celle à venir.
Et si certaines contrées sur Terre rechignaient encore à reconnaître le calendrier Horace fixant le changement d’année au 1er janvier ; s’entêtant à le fêter à la Pâques ; au royaume du Soleil, c’était bien en cette sainte nuit que le changement d’année prenait toute sa dimension.

Saints et Archanges prêtaient oreilles aux prières et vœux formulés ce soir par la communauté des fidèles aristotéliciens. Doux et puissant était le chant de l’espoir et des supplications qui montait jusqu’à eux.
Le Saint Bourguignon, bien qu’il gardait par habitude un œil sur le duché dont il était le saint patron, n’en fut pas moins touché par les échos d’une fervente oraison berrichonne.

Hmmm…étonnant que cela…aurait-on oublier de m’informer que le pays du Berry fêtait désormais le nouvel an selon la coutume aristotélicienne ? , dit-il se parlant à lui-même bien que le ton interrogateur laissait entendre qu’il s’attendait à une réponse autre que celle du vent hivernal.

Réponse qu’il était tout de même bien décidé à découvrir par lui même, quittant son paradis solaire pour atterrir dans l’église d’ou provenait le mélodieux chant d’une prière passionnée.
Son ébahissement n’en fut que plus grand quand il aperçu celle qu’il avait un temps côtoyée de son vivant et qui l’avait veillé jusqu’à son dernier soupir. Il ne l’avait jamais connu si pieuse et dévolue aux exercices religieux.
Il se tenait la debout non loin d’elle, et en oubliant presque qu’il lui était invisible, il prononça son prénom :
Armoria…mais aucun son ne sortit d’entre ses lèvres. Seul un souffle de vent se fit sentir dans la petite église, éteignant sur son passage les quelques dernières bougies qui se consumaient encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:02

Un vent léger, mais non froid, qui la fit cependant frémir. La lumière s'éteignit dans l'église. Faisant écho à ses prières ? Se pouvait-il qu'elle fît fausse route ? Ou encore, une simple coïncidence... Elle releva le visage, aux aguets, cherchant la réponse aussi bien en elle que d'une improbable visite. Nul grincement n'avait annoncé l'ouverture de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:03

BYNARR a écrit:
Le saint avait été brusquement ramené à la réalité de sa condition. Mais la déception ne fut que de courte durée. Bien que celle ci s’était interrompue, la sublime prière de la dame raisonnait encore en lui et il n’en fut que plus ébloui.
Oui « ébloui » était le mot. La ferveur avait été telle que bientôt il s’éleva à quelques pieds du sol et de derrière lui, de la pénombre qui régnait désormais en l’église Saint Arnvald de Bourges, jaillit un faisceau de lumière blanche s’abattant sur le saint. Un halo de lumière maintenant l’entourait, le révélant ainsi aux yeux de la princesse…

Debout, vêtu d’une aube blanche sur laquelle reposait la croix aristotélicienne reliée par une fine chaîne dorée autour de son cou, les mains liées autour d’un cierge et d’un chapelet, l’auréole de la sainteté trônant au dessus de son crâne, il observait la princesse, elle même éclairée par cette lumière d’un étonnant éclat.
C’était sa première apparition… Que devait il dire ? Que devait il faire ? Il l’ignorait. Il se contenta d’adresser à la dame un sourire rassurant qui se dessina clairement sur son visage ; ce dernier semblant s’être quelque peu rajeuni depuis son décès.

Cependant il ne pu s’empêcher de se demander intérieurement si la puissante lumière qui devait jaillir à l’extérieur à travers les vitraux n’allait elle pas attirer les curieux ? Non cela était impossible, pensa-t-il, se rassurant lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:03

Une lumière aveuglante... Non, pas si aveuglante que cela, en fait, ses yeux s'y accoutumaient. Mais qu'était-ce donc ? Bientôt, elle put accommoder suffisamment pour fixer la source de lumière. Et ce qu'elle y vit... Ce qu'elle y vit !

Elle tomba à genoux, alors qu'elle s'était relevée dans le noir.


By... narr ? murmura-t-elle, incertaine, avec l'impression que sa voix, rendue à peine audible par la stupeur, résonnait dans l'église en bruit de tempête. C'est vous ?

Question stupide s'il en était. Mais elle était à ce point sidérée qu'elle ne s'en rendit pas compte.

Bien sûr que c'était lui, elle retrouvait chacun de ses traits, même s'ils semblaient rajeunis. Bien sûr que non, ce n'était pas lui, il était mort depuis si longtemps... Deux voix dans son esprit parlaient avec la même conviction.

Un miracle...

Un rêve !

Laquelle croire ? Aucune ? Les deux ! Les deux, pour garder un tant soit peu de raison.

Comment parlait-on à un Saint ? C'était chose aisée dans l'intimité de la prière, mais face à lui ?


Sainct Bynarr... De grâce, guidez-moi ! Montrez-moi la voie. Dites-moi que je ne suis pas en train de m'égarer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:04

BYNARR a écrit:
Le saint s’était attendu à pareille réaction. Nul doute que si de son vivant il avait assisté à une telle manifestation, il aurait cru devenir fou.
Mais trêve de questionnement, il savait qu’il n’avait que peu de temps pour…pour faire ce qu’il avait à faire et décida donc d’ôter tout doute à celle qui n’en croyait plus ses yeux.
D’une voix étonnamment puissante due à la résonance des lieux, il improvisa :


-Non ma fille au contraire, c’est ta foy et ta ferveur qui te conduisent un peu plus dans le droit chemin de la vertu, éclairée par les enseignements du grand Aristote.

Que disait-il donc ? Il se retrouvait contraint, afin de prouver qu’il n’était point l’œuvre du Sans Nom, de faire croire à une dame des plus courtisées du royaume, longtemps accusée d’adultères, qu’elle vivait dans la vertu la plus exemplaire. Il n’en croyait pas ses propres mots. Etait ce lui qui en perdait la tête sous le coup de l’événement? Ce n’était pourtant ni le lieu, ni le moment de basculer dans la folie. Il avait sûrement quelque chose à accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:04

Les souvenirs affluaient. La longue veille auprès d'un Bynarr agonisant, ce vide en elle qui l'avait poussée vers la foi. Elle sourit, non sans tendresse.

Je vous dois infinie reconnaissance, Sainct Bynarr. C'est vous qui m'avez montré la voie à la toute fin de votre vie. C'est votre mort qui m'a permis de découvrir la foi, et de m'y ouvrir. C'est la peine que j'ai alors ressentie qui m'y a conduite, avant que d'y être guidée par Monseigneur Hludowic puis Monseigneur Tony... Même si Saincte Illinda puis feu Jeandalf n'en avaient jamais douté.

Elle réfléchit. Avaient-ils beaucoup de temps ? Cette lumière d'abord aveuglante n'était-elle pas le signe d'un événement éphémère ? De quoi devait-elle parler tout d'abord ? Le jour se fit en elle : faire brûler le sorcier... Ou rendre justice au père de ses enfants.

Eclairez-moi... Mon époux Persan est mort, et un homme est venu à nous bien après, ayant son apparence. Son regard était si différent que je n'y ai point reconnu le père de mes enfants... Mais l'on m'a dit depuis que ce regard avait changé.

Elle respira profondément. Un destin allait se sceller, dans un sens ou dans l'autre.

J'ai cru à un sorcier... Me serais-je trompée ? Là où je n'ai vu que les actes du sans-nom, n'était-ce que l'égarement d'un homme perdu ?

Son regard se durcit.

Ou bien dois-je tout faire pour que s'exécute à son encontre le justice divine, et sauver son âme, s'il ne l'a point encore vendue ? Parlez, et j'obéirai. Ordonnez, et je ferai, vous qui dans votre grande sagesse, savez ce qu'il en est... Cet homme tient en ses mains l'avenir de la Bourgogne.

Elle ferma les yeux, et toujours agenouillée, ouvrit ses mains dans un geste d'offrande, souhaitant rendre sonesprit aussi transparent que le cristal le plus pur, afin que le Saint y pût lire à sa guise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:05

BYNARR a écrit:
Le saint, d’abord heureux d’apprendre que sa mort n’avait pas été veine puisque elle avait permis de ramener une ouaille sur le chemin voulu par le Très Haut, se déglutit quelque peu lorsque le pourquoi de cette apparition lui fut révélé. Ainsi il n’était là que pour une vulgaire histoire d’amour ? Un simple conflit familial ?
Non cela ne pouvait être si insignifiant. Le sort du duché sur lequel il avait charge de veiller était en jeu ainsi que la vie du duc de la région, peut être même l’avenir du royaume; menacant dès lors nombres d'âmes aristotéliciennes.
Il ne laissa pas le temps au dépit, qui avait furtivement traversé son esprit, de paraître sur son visage mais préféra tenter d’ouvrir le chemin de vérité à la princesse désormais agenouillée à ses pieds. L’air serein, il déclara :


Mon enfant, Dieu Tout Puissant, lors de la Création, a doté chacun d’entre nous d’un libre arbitre. Quoique je puisse vous dire, il vous appartient à vous et à vous seule de trouver réponse à vos questions.
Et j’ose même croire que vous disposez déjà, en vous, de cette réponse que vous attendez de moi. Après tout, il vous suffit d’user de vos sens, de votre entendement et de ce que vous avez retenu de vos lectures du livre des Vertus pour la trouver. Telle est, sans nul doute, la volonté de Dieu.
L’homme, à l’origine de la tourmente de votre esprit, n’élève t’il pas votre fils comme s’il était sien ? Le duc, qui dirige aujourd’hui notre chère Bourgogne, ne gouverne t’il pas comme celui que vous avez côtoyé d’antan ? Ce sont des questions que vous devez vous posez car il vous appartient de faire régner justice et paix.
C’est en ces lieux, sous l’hospice de Saint Arnvald, patron de la Justice, que débute votre quête de vérité. Menez là avec la Foy qui vous anime et n’omettez pas de demander pardon si griefs retenus contre votre personne étaient avérés.


Les mots venaient d’eux même et malgré un débit effréné, l’essoufflement ne s’était pas montré. Serein, le saint attendait la réaction l’ancienne dame d’Ylfan, espérant ne pas avoir été trop rapide pour le cerveau de la blondinette qui pouvait se montrer parfois aussi candide que le monde la connaissait habile et fin stratège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:05

La lumière se fit dans son esprit, aussi vive que celle qui émanait du Saint. Elle fit sienne ses paroles, comme les dégustant.

Doux Christos, me serais-je donc trompée à ce point ? Car enfin, si cet homme était créature du sans-nom, vous n'auriez point usé d'images et me l'auriez dit sans ambage afin que je le combatte au nom du Seigneur, fit-elle, pensive. C'est le seul fait sur lequel j'ai été amenée à douter, ces temps-ci... J'ai maints sujets de réflexion, mais aucun d'aussi ardu.

Son visage se fit résolu.

Qu'il en soit ainsi... Sainct Bynarr, dites-moi... En quoi puis-je mieux servir le Seigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:06

BYNARR a écrit:
Voilà maintenant qu’elle lui demandait comment mieux servir le Très Haut. Il s’imagina un instant la princesse revêtir l’habit des moniales et partir vivre reclue dans un monastère. Non il ne pouvait exiger cela d’elle. La prise en charge d’une paroisse en tant qu’abbesse ? Non, un engagement si important… cela ne lui conviendrait point non plus. Armoria était une grande voyageuse, une femme de pouvoir et non une sœur qui aurait dévolue sa vie au Seigneur. La réponse n’était pas simple à donner mais voilà ce qu’il lui conseilla après un court instant de réflexion.

Hmm…Mon enfant…vivre votre Foy dans l’humilité, malgré votre rang, comme vous le faites, en assistant aux offices comme une fervente fidèle parmi tant d’autres, en parrainant les nouveaux baptisés et en les accueillant dans la communauté aristotélicienne est déjà un bon témoignage de votre grande dévotion au Tout – Puissant. Mais, si vous tenez à pousser votre Foy en dehors des limites dont vous l’avez entourée, en servant toujours plus le Seigneur, il vous faudra alors défendre cette vraie Foy contre ses ennemis. Nombreuses sont les difficultés que rencontrent la Très Sainte Eglise Aristotélicienne dans votre Royaume et même haut delà de ses frontières. La créature sans nom a dressé nombres d’obstacles sur le chemin de l’amitié aristotélicienne en pervertissant plus d’une âme…
Ainsi, une fois votre quête de vérité accomplie sur celui qui dirige aujourd’hui la Bourgogne, vous remercierez Aristote de vous y avoir mené, en dirigeant une grande enquête dans votre Royaume, a propos des problèmes rencontrés par ses serviteurs et son Eglise et vous tacherez d’y apporter des solutions avec les moyens dont vous disposerez.
Le Seigneur dans sa grande clairvoyance verra ainsi la dévotion dont vous faites preuve et sera s’en souvenir lors du jugement dernier...


Le Saint pressentait que le temps qui lui était imparti touchait à sa fin. Il fit signe à son interrogatrice de s’approcher.

Relevez vous mon enfant et approchez un peu de moi…j’ai un présent pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:06

Elle se releva, un sourire timide jouant sur ses lèvres, pas tellement étonnée de sentir ses jambes trembler.

Sainct Bynarr, je ne demande rien pour moi... Dieu a su combler à point nommé un vide dont je souffrais, et j'ai déjà été payée d'avoir reçu la lumière.

S'il lui demandait de se relever, cela ne pouvait signifier qu'une chose : c'était que ce rêve (miracle) touchait à sa fin.

Bynarr... La mort ne se saisit pas de l'amitié, je le sais à présent. C'est sans doute le le plus beau cadeau que vous me pourrez faire, d'avoir appris ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:07

BYNARR a écrit:
Le saint ne pu prononcer que quelques derniers mots.

C’est bien vrai mon enfant. Alors en signe de notre amitié, prenez ces quelques parchemins rédigés de ma main et perdus il y a bien longtemps. J’ose espérer qu’ils vous seront utiles, dit-il tout en glissant quelques vieux parchemins enroulés sur eux même et liés par un ruban usé par le temps dans la main de la princesse et en lui adressant un dernier sourire.
L’intensité de la lumière les entourant s’intensifia jusqu'à les aveugler puis s’éteignit soudainement emportant le saint vers d’autres cieux et laissant la princesse dans la pénombre la plus totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   Dim 13 Jan 2008 - 14:07

Elle serra le rouleau contre son coeur, son sourire répondant à celui du Saint.

Adieu, mon ami...

La lumière reprit son intensité du début, l'obligeant à fermer les yeux, et l'image de Bynarr s'imprima en négatif sur l'écran de ses paupières closes.

Une fois l'apparition terminée, elle se signa.

Merci, Seigneur, d'avoir permis ceci.

D'un pas certes peu assuré, mais le coeur plus léger, elle sortit de l'église.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sainte Nuit (Berry, 31 décembre 1455)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renard – 8 décembre 1455 – C – TOP (Université)
» Rth – 6 décembre 1455 – C – TOP (Révolte)
» Traités en vigueur au Berry
» Sainte Galadrielle
» nuit sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Archives-
Sauter vers: