Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La chambre de maître

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Theognis

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Jeu 8 Nov 2007 - 16:50

Elle avait changé de tenue...Sa poitrine avait grossie, Théo rougit de s'en rendre compte, il aimait donc tant la contempler qu'il s'en apercevait? Pourtant, elle ne semblait pas avoir pris de grosseurs...Il regarda d'un oeil, qui se voulait distrait, les bouchées apportées par le valet: du pâté, de la charcuterie...La diète n'était visiblement pas une priorité à Ménessaire, même en cas de malaise. Mais une femme pouvait-elle prendre des graisses uniquement sur ses seins? Armoria avait-elle donc grossi?
Absorbé, comme on le voit, de questions fondamentales, Théo s'inclina et déposa un néanmoins tendre baiser sur la main d'Armoria. La santé semblait être revenue? Trés bien. Voulait-il une bouchée de nourriture accompagnée d'un verre de vin? Non, il revenait juste des cuisines. Le procès? Théo ignorait si la séance avait été suspendue.
Mais que ses yeux lui faisaient mal à force de plonger!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoineleroy

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Jeu 8 Nov 2007 - 22:13

Son nez frétilla au simple mot de vin, puis le médecin s'assit sur le siège que désignait la Duchesse en la remerciant de son accueil. Armoria fit mander le page pour apporter le vin, et pendant ce temps Sieur Sébonemo et Theognis entrèrent. Antoine se leva donc pour faire une belle génuflexion à ces deux hommes, puis il se rassit pour attendre et écouter sans trop se mêler aux conversations qui ne le regardaient pas forcemment. Son regard se porta d'ailleurs de temps à autre vers Bilichilde, car il ne la savait pas au service de la Princesse Armoria...

" Le diagnostic? "

Le médecin se releva, fit quelques pas dans la pièce, puis il regarda Sieur Sebonemo en rougissant un peu

" Je peux clairement affirmer que le vertige de Dame Armoria est dû en grande partie à un surmenage. J'ai donc prescrit un repos intensif de deux jours, mais un repos aussi à venir et à suivre jusqu'à ... l'évênement!
De plus, Le Duchesse devra boire trois fois par jours l'infusion de feuilles de Framboisiers, Dame Bilichilde s'en chargera je suppose "

Il sourit à Bilichilde, puis le regard du médecin se posa alors sur la Duchesse.

" Pour ce qui est du reste, il n'est pas de ma responsabilité je penses de le dévoiler...
La Princese Armoria est plus à même de vous le dire "

Il sourit mais rougissait encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Jeu 8 Nov 2007 - 23:45

Armoria, accueillant d'un sourire le baise-main de Theognis, vit se confirmer son impression d'avoir acquis une certaine ampleur dans le décolleté, à lui voir les yeux sur la ligne bleue des Vosges. Elle n'en laissa cependant rien paraître et alla s'assoir, se saisissant au passage d'un verre de vin. Elle écouta sans mot dire le médicastre et eut un petit rire.

Surmenage, peut-être un peu, messire Antoine, mais sans doute seulement en partie... Sebonemo, te souviens-tu de trois autres évanouissements que j'ai eus naguère ? A des dates bien précises... Enfin des périodes bien précises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebonemo

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Ven 9 Nov 2007 - 1:41

des tes évanouissements ? Ma foi, pour autant que je me souvienne, les seuls que tu as eu, c'était quand tu attendais Loreleï et Ethan.

Mais tu as entendu le médicastre. Tu es au repos. Bilichilde va s'occuper de toi et je t'interdis de te fatiguer.
Tu vas me faire le plaisir de te faire servir comme une princesse. Et de plus, tu feras plaisir à ton personnel en restant quelques jours en ton domaine. L'autre jour, un jeune page m'a demandé si c'était parce qu'il travaillait mal que tu n'étais jamais là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Ven 9 Nov 2007 - 18:06

Avertit ce tantôt du malaise de sa femme, Morgennes avait mis de longs jours à quitter la quiétude de sa retraite. Malgré son désir de spiritualité, les évènements étaient par trop importants de par le Royaume pour qu'il ne se fasse point soucis... surtout que sa jeune femme, n'était pas l'une des dernières à prendre des risques...

En chemin, il sourit à cette pensée... Il avait été bien indigne d'elle depuis le mariage passé. Maintenant qu'ils étaient enfin unis, il se montrait défaillant... Mais le mariage n'est pas un contrat comme un autre, il n'y avait pas de remboursement possible... Il n'avait donc plus le choix, il devra se montrer, sinon à la hauteur, au-delà de toute espérance...

Menessaire était en vue lorsqu'il perdit le fil de ses pensées.
Il hurla si fort "Place ! Place !" aux gardes du castel, qu'iceux, reconnaissant l'allure et les couleurs du cavalier, s'écartèrent volontiers avant son passage, préférant un excès de confiance que de se prendre un mauvais coup au vu de la cadence du destrier...

Dans la cour du Castel, Morgennes laissa sa monture vagabonder. En gravissant les marches et escaliers interminables qui menaient à sa chambre, il se rendit compte que la hâte de ses pas était moins provoquée par l'inquiétude que le désir de la revoir qui l'animait...

Arrivé à l'étage, il croisat un valet qui s'excusa, lui expliquant qu'il devait aller chercher du vin. Il supposa que la princesse n'était pas seule...

A la hauteur de la porte, il frappa et attendit. Il n'arrivait décidément pas à se faire à l'idée qu'il était chez lui....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Ven 9 Nov 2007 - 19:01

Du repos... Encore et toujours, maugréa-t-elle quand on frappa à la porte, ce qui sauva ses hôtes d'une série de protestations.

Entrez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebonemo

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Ven 9 Nov 2007 - 21:22

Sebonemo ne perdait pas de vue Armoria. Il savait fort bien qu'il allait devoir la faire surveiller s'il voulait qu'elle suive les prescriptions du médicastre. Il tourna cependant les yeux vers la porte.


Dernière édition par le Sam 10 Nov 2007 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoineleroy

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Sam 10 Nov 2007 - 12:50

Le médecin hocha la tête aux propos de Sieur Sebonemo, puis il regarda ensuite ce qu'avait apporté le page en se léchant légèrement les babines.
Sans s'en rendre compte, il s'était approché de ces petits mets doucement, mais il s'arrêta net en entendant frapper à la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bilichilde

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Dim 11 Nov 2007 - 0:23

La jeune femme s'était assise lorsqu'on le lui avait proposé, et depuis, elle regardait sa Dame, songeant déjà à la difficulté que serait d'essayer de la maintenir au calme. Armoria et repos, devaient être des mots incompatibles... Et d'ailleurs, elle le montrait bien, commençant visiblement à ronchonner, quand on frappa à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 1:03

Après avoir entendu la voix de sa femme, un brin rassuré que ce soit elle qui réponde, Morgennes poussa lentement la porte, découvrant la pièce et ses acteurs.

Il reconnut Sebonemo et Bilichilde, puis ses yeux se posèrent sur sa femme, alitée, qui semblait un peu pâle mais conservait une vigueur que lui-même n'avait pas...

En rentrant dans la pièce, il salua tout le monde d'une voix faible :


Messieurs dame... En passant il mit une main amicale sur le côté de l'épaule de Sebonemo et salua Bilichilde puis s'avança vers le lit, sur le rebord duquel il s'assied, posant ses mains amoureuses sur les siennes, avant de lui déposer un baiser sur ses lèvres.... puis il fronça les sourcils, avec un sourire trahissant son jeu, et lui dit :

Qu'est-ce que ces frayeurs que vous nous faîtes ma mie ? J'ai reçu une lettre disant que vous avez été frappée d'inconscience...enfin, que vous vous êtes évanouïe, pour l'inconscience, ça.... Il esquissa un sourire amusé pour dissimulé son inquiétude, puis il se tût, ne regardant qu'elle, il demanda d'un ton plus sérieux :
Dîtes-moi tout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 1:47

Enfin, il sortait du monastère, même si son peu d'allant n'était pas totalement rassurant. Mais s'il la taquinait, c'était tout de même assez bon signe.

Elle se piqua au jeu, et prit les autres à témoin.

Les frayeurs que je vous fais ? commença-t-elle avec une redoutable douceur, de mauvais augure pour qui la connaissait. Les frayeurs que je vous fais ? La voix monta d'un cran. Vous osez parler de vos frayeurs alors que tout ceci est votre faute ?

Léger sourire malicieux, retour de sa voix normale.

Monsieur de Mortain, vous allez devoir songer à des prénoms... Il semblerait que vous ayez fait le nécessaire pour que je vous baille héritier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 16:57

Ma f...

Il s'interrompu lorsqu'elle reprit la parole. L'oeil héberlué, il cherchait dans sa mémoire ce qui pouvait lui avoir causé tort... Puis elle lui parla de prénoms...Rêvait-il ou était-elle fiévreuse...Ses paroles décousues n'avaient guère de sens pour lui. Il ne comprenait plus rien.
Puis elle lâcha le mot qui fit un carnage dans son cerveau..."héritier"...

Naturellement, le mot "Papa" lui vint à l'esprit..Et il se le répétait, inlassablement... L'oeil hagard, comme ivre, ne comprenant pas ce qui lui arrive, il fixa un instant Armoria, avec un regard à faire peur, ne cessant de répéter :


- Papa...Papa...

Il regarda ensuite tour à tour les personnes présentes, toujours en répétant inlassablement le mot "Papa..." puis il regarda de nouveau Armoria, lui serra plus fort les mains sous une pulsion, sourit de tout son éclat, et hurla de gaïeté : Papa ! Je vais être Papa ! Et il se mit à rire d'une joie et d'un éclat qu'on ne lui connaissait plus depuis longtemps !
Il embrassa fougueusement sa femme, en guise de remerciement de ce qu'elle venait de lui offrir, puis il se leva d'un bond et dit :


- Père...Papa...Je vais être Papa... Puis son sourire s'effaça tandis qu'il ne cessait de répéter.. Papa, je vais être pap....

BOUM

Sans avoir pu terminer sa phrase, il tourna de l'oeil et s'évanouït au pied du lit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 20:35

Elle laissa la compréhension venir dans son esprit, amusée, puis se laissant gagner par sa joie qui faisait chaud au coeur... Jusqu'à ce qu'il s'écroulât.

Humpf...

Elle s'agenouilla à ses côtés, lui donnant de petites tapes sur les joues.

Morgennes ? C'est la mère qui a le droit de s'évanouir... Et c'est déjà fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoineleroy

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 21:12

Antoineleroy rougissait en voyant la scène tout en souriant aux paroles du père qui semblait ne pas en revenir. Ce dernier s'écroula au sol lourdement ce qui fit se lever le médecin, un regard noir vers dame Armoria

" Princesse Armoria, n'y a-t-il pas eu certains conseils donnés récemment quand à votre état de santée? "

Il sourit légèrement et la fit se relever pour qu'elle se remette sur son lit avant de se pencher à son tour vers l'homme au sol. Sachant que cette personne devait avoir un certain rang, il hésita à donner des baffes, mais il se résolut à le faire après un certain moment

" Messire...réveillez-vous! Messire... restez avec nous! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebonemo

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mar 13 Nov 2007 - 22:59

Sebonemo sourit en voyant Morgennes se pâmer. Il se leva et s'approcha de lui.

Pardon médicastre mais ce qu'il lui faut, c'est surtout un bon remontant et il se trouve que j'ai ce qu'il faut.

Sur ces mots, Sebonemo passa son verre de tournaisienne sous le nez du prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoineleroy

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Mer 14 Nov 2007 - 20:06

" Un bon remontant? Vous pensez? "

Le médecin se lreleva donc pour laisser faire Sieur Sebonemo tout en souriant en le voyant faire des allers et retours sous les narines de Sieur Morgennes

" Si cela marche, j'en parlerais à la prochaine conférence des médecins... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Jeu 15 Nov 2007 - 2:07

Semi-assomé, il avait offert un sourire béat à Armoria, puis il sentit ses joues chauffer, ses idées n'étant pas encore redevenues claires, ses yeux mi-clos... Son cerveau réagit pourtant en entendant Sebonemo parler de remède... Rien qu'à l'idée de repasser l'épreuve de son arrivée, ses esprits s'accélèrèrent pour se remettre en place avant de de nouveau sentir les lèv..glourps...

Au renfort de l'odeur alléchante du breuvage, Morgennes ouvrit un oeil puis l'autre... puis avant de rouvrir la bouche, il approcha la main baladant le verre sous son nez, jusqu'à sa bouche, et but quelques rasades..

Les yeux clairs, ouverts, il observa tout le monde autour de lui héberlué, puis se releva, tout sourire, et se tourna vers Armoria.

Ma mie...Armoria...C'est le plus beau cadeau que vous...que tu pouvais me faire ! Tu..tu... L'excitation allant, ses mots se bousculèrent à l'orée de sa bouche... Tu es merveilleuse ! C'est..c'est...C'est merveilleux !

Malgré l'oeil du médicastre qui pourrait le faire enfermer, Morgennes se laissa aller à un grand moment de folie... par petits cris et vagues de joies, il sautilla, vint donner accolade amicale à Sebonemo, à Antoineleroy, arrivé à hauteur de Bilichilde, il commença d'abord par presser sa main tendue, puis serra ses mains sur ses épaules, sans oser aller jusqu'à l'enlacer, et il revint ensuite vers sa femme; lui prenant les mains :

Je vais m'occuper de toi ! De vous... Il posa sa main sur son ventre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bilichilde

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Ven 16 Nov 2007 - 20:01

Inquiète au premier abord, Bilichilde fut vite rassurée de voir l'effet du "remède" de Sebonemo. Visiblement, il devait être efficace... Et... bon, puisque le prince en reprenait une rasade. A essayer, donc. Et assez rapidement pour pouvoir en profiter sans attendre...

Ainsi, c'est s'imaginant déjà tomber aux pieds de l'intendant, dès qu'Antoine serait parti et ce afin d'être sûre de profiter du remède de Sebonemo, qui avait l'air bien plus agréable que ceux des médecins, que Bili regarda, sans les voir, les pitreries du prince. Imaginez donc sa surprise lorsqu'il lui prit les mains, puis posa les siennes sur ses épaules !

S'inquiétant déjà de le voir l'enlacer, elle chercha en une seconde quelque chose à dire, à faire...
Toutes mes féli...Mais déjà, il se retournait, se dirigeant vers sa femme. Ouf !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snell

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Re: La chambre de maître   Dim 17 Mai 2009 - 18:09

Snell ne dit rien une fois arrivé à Ménessaire. Il ne s'opposa pas lorsqu'Armoria le confina au lit. En fait, il ne s'opposait jamais lorsqu'Armoria lui disait 'Au lit!', mais cette fois-ci était différente. Elle voulait qu'il se repose alors qu'il était inquiet pour elle et ne voulait pas la contrarier.

Le fait qu'elle ait perdu tout souvenir de son enlèvement le préoccupait au plus haut point. Il était évident que l'esprit de la princesse la protégeait en lui évitant les douloureux souvenirs des tourments qu'elle avait dû subir pendant sa captivité.

C'est à ce point que l'imagination du Borgne s'emportait. Quels supplices pouvait-on infliger à la plus belle femme du royaume? Snell frissonnait de tout son être juste en y songeant. La réponse était logique et sans appel. Et qui donc avait pu abuser de la vulnérabilité d'Armoria? Eikorc, sûrement. Maleus, probablement. Leur bande de mercenaires, possiblement. Les gardes de sa cellule, pourquoi pas?

Snell gémit dans le lit. Et tout cela était de sa faute à lui. Il avait échouer à la protéger.

Le sommeil ne lui vint pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chambre de maître   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chambre de maître
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» chambre secrète SPIRITU SANGUIS - RR forum 2
» Appart "Chambre d'exorcisme" de Centina
» La Chambre du Conseil Restreint
» La chambre à coucher d'Eva (Essential Red head)
» Worlds à Rome - Chambre d'hôtel + petit déj derrière le Vatican (Rome centre) pour 70 Euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Le château :: Les chambres-
Sauter vers: