Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cléricale visite : automne 1458

Aller en bas 
AuteurMessage
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Cléricale visite : automne 1458   Mer 13 Oct 2010 - 22:43

Après lui avoir fait les honneurs de la chapelle, les deux blondes estampe-illées Saulieu firent un brin de conduite au prêtre de Dijon, lui permettant par là-même de découvrir le village, puis Ménessaire.

Aaaaaaaah, Ménessaire, fait la voix du guide tout droit dans les oreilles du lecteur. Ménessaire et ses jardins, et son aimable château, avec son entrée imposante, où s'ouvre la salle de garde, et qui débouche tout droit sur la salle de réception ! Mais auparavant, ô surprise, une porte, sur la gauche, donnait sur le bureau d'Armoria tandis que sa jumelle, à droite, révélait le petit salon. C'était là que la blonde altesse avait décidé de recevoir le blond clerc. Blond clair aussi, en fait. Une bonne flambée crépitait, plus pour le plaisir des yeux que pour la chaleur : l'automne était encore clément. Lambert se tint prêt, sur un signe de sa maîtresse, à servir le fameux Corton. Sitôt que chacun aurait pris place - la fille près de sa mère, évidemment - le valet servirait puis s'éclipserait juste derrière la porte.


Alors, mon père, Ménessaire a l'heur de vous séduire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Jeu 14 Oct 2010 - 23:32

Admiratif, il l'était. Cossu, tout en gardant dignité et honneur dévolu à l'occupante des lieux. Le blond glissa quelques compliments ci et là sur ce qu'il apercevait. Ils se firent plus discrets à l'arrivée au chasteau. Diantre qu'il aimerait pareil logement! Mais il faudrait revenir vivre en terre toulousaine, et de cela nulle question. De plus, tout seul, il n'était pas assez nombreux pour occuper pareille vastitude. Son presbytère à Dijon était son petit manoir, en quelque sorte.

Couloirs, salles en pagaille et portes à n'en plus finir... Il ne se risquerait pas de suite à déambuler sans guide.


Je ne sais s'il est lieu de vous féliciter, mais vous avez bien chance, oui. Vous avez là demeure alliant magnificence et agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 19 Oct 2010 - 16:47

Chacun avait été servi, le valet au bel arrière avait discrètement filé : il était donc temps d'en venir aux choses sérieuses. Armoria lança un regard quasiment amoureux vers la fenêtre qui dévoilait une jolie vue sur le jardin en tenue d'automne.

J'aime beaucoup Ménessaire, même si je n'ai pas, au départ, choisi ce fief pour ces raisons... Enfin, ma retraite de Grand Maître de France va me permettre de me concentrer de nouveau sur ma chère Bourgogne... Et sur mes terres. C'est aussi pour cette raison qu'il me semble important d'avoir de nouveau un chapelain à Saulieu : ne serait-ce que pour marier ma gente pucelle. Oh, vous me ferez penser à vous faire visiter mes oubliettes, où j'entretiens quelques instruments voués à tourmenter les hérétiques !

Ayant légèrement levé son verre, elle but une gorgée avec un plaisir évident.

Acceptez-vous de m'aider pour ma chapelle, mon père ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 19 Oct 2010 - 18:09

C'est avec plaisir non dissimulé que le prestre prit la coupe servie en main. Il fit faire quelques tours au liquide, huma le tout et trempa les lèvres ; de manière un peu insistante il est vrai, faisant disparaistre le tiers de la coupe.

Je ne doute que rester en Bourgogne et ne plus estre par monts et par vaux vous sera profitable et bien plus reposant.

Pause trempage.

Quel asge a votre chère fille encore? Je n'en ai plus souvenance.

C'est la coupe qui bouge toute seule vers la bouche, si, si!

Et ce sera avec plaisir de visiter si charmant endroit.

Par les sandales d'Oane! Déjà vide?

Fort bien ma fille. Dis-moi déjà si tu as chapelain, nous ferons suite le point sur les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mer 20 Oct 2010 - 0:56

La fille en question, dont le vin était coupé, répondit après y avoir trempé ses lèvres.

J'ai quatorze ans, mon père. C'est pour cela que mère est pressée, je me fais vieille, pour une pucelle. Si vous permettez, je vais rappeler Lambert pour qu'il vous serve, et je vais me retirer dans ma chambre.

Ces histoires de mariage... Que sa mère s'en occupe. Elle ne s'y intéressait plus, et se contenterait de faire ce qu'elle aurait à faire. A choisir, elle aurait préféré servir l'église : mais dans une bonne famille, les parents choisissaient pour les enfants, c'était ainsi.

Ayant reçu le congé de sa mère, elle inclina légèrement la tête et sortit, signalant au passage à Lambert de s'occuper de servir le vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mer 20 Oct 2010 - 15:53

Le brave Lambert emplit de nouveau les verres. Enfin, le verre, puisque celui d'Armoria était encore à moitié plein. Ayant baisé le front de sa fille avant sa sortie - parce qu'après, c'est plus difficile - la mater non dolorosa répondit au blond clerc.

J'avais un chapelain en la personne de feu le père Muriane. Il est vrai qu'après son décès, je n'ai pas eu le coeur à en chercher un autre... De tous les clercs que j'ai pu porter en mon coeur, dans ma vie, il n'en reste plus un seul en vie, à présent.

Elle fit un instant silence, qu'elle rompit en rosissant.

Non que je ne vous trouve aimable, mon père, mais notre rencontre est par trop récente pour parler d'amitié... Enfin, le père Muriane avait fait le nécessaire pour la consécration, mais l'on m'a appris voici quelque temps que les... règles avaient changé. Aussi, je ne sais guère à quel saint me vouer, sans mauvais jeu de mots. Mais le fait est qu'ayant fait le nécessaire pour pouvoir enfin me consacrer à ce que j'aime en Bourgogne, pouvoir obtenir que des célébrations aient lieu à Saulieu me tient beaucoup à coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 30 Oct 2010 - 19:38

Le blond inclina la teste et remercia la jouvencelle. Il opina par suite aux propos maternels.

Les règles sont quelque peu drastiques, et je m'y perds encore un peu, au niveau de certaines circonvolutions des règles.

Mais je me ferai joie de vous apporter assistance.


Petit trempage des lèvres. Il ne regrettait décidément pas sa venue.

Si je comprends bien, la chapelle fut juste consacrée et non enregistrée? Et cérémonies ont-elles eu lieu en son sein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 30 Oct 2010 - 20:29

La paire gauche des princières canines vint saisir la chair sous le coin inférieur de sa bouche, ce qui eut pour effet de lui faire faire une petite moue : elle tentait de se souvenir.

Eh bien, si, il me semble bien qu'elle avait été dûment enregistrée, justement... Feu le père Muriane y avait tenu. Aucun office ne s'y est tenu pour l'heure, en ce sens où j'avais été depuis amenée à quitter - encore - la Bourgogne, pour mes différents devoirs. Ma fille s'était alors réfugiée dans le Languedoc...

Elle serra fugitivement le poing à cette pensée, et en profita pour maudire intérieurement Cristol, comme elle le faisait souvent.

... parce que son père était revenu, et qu'elle avait peur. Puis le père Muriane est mort, et comme ce décès m'a touchée, j'ai tardé à retrouver un châpelain. Quand je m'en suis occupée, j'ai alors appris que c'était comme si cette chapelle n'avait jamais été consacrée, et que les efforts du père Muriane avaient été vains. Mais parce que j'ai pour Saulieu de vastes projets, je ne suis guère encline à les mener à bien sans y entretenir une chapelle. Sans compter le fait que je tiens particulièrement à ce que ma fille prenne époux icelieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 30 Oct 2010 - 20:35

Mmh... Oui... Mmh...

Le prestre acquiesçait aux paroles dites, rythmant le conversation et prouvant qu'il portait esgourde attentive.

Languedoc?

Toussotement pour cacher son ton peu enjoué quant à la diction de ladite province. Un peu de vin, rien de tel pour guérir gorge irritée, mesme fictivement.

Bon. Cela répond donc à ma question intérieure. L'ensemble de la procédure sera à relancer. En prime lieu, il faudra vous mettre en queste d'un chapelain que vous appréciez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 30 Oct 2010 - 20:43

Le sourire revient.

Je sais qu'il faut que les diocèses correspondent, et j'ignore, je l'avoue duquel dépend Saulieu. Mais je dois dire, Monseigneur, que j'avais pensé...

Le temps de boire une gorgée, pour entretenir le suspens, aussi.

... A vous. Car après tout, n'est-ce point à vous que je dois d'enfin être sortie d'une voie où je me maintenais en faute sans même le savoir ? Qui mieux que vous a sauvé mon âme ? D'ailleurs, c'est par reconnaissance que j'ai songé à une petite... astuce qui devrait vous permettre de convaincre davantage d'égarés - mais nous y reviendrons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Ven 5 Nov 2010 - 13:46

A moi?

Le blond de sourire, et du mesme coup d'estre quelque peu décontenancé.

Ma foy...

Petit instant de réflexion.

C'est un honneur, et un plaisir, que de recevoir telle proposition. Sachez que j'accepte ma chère enfant!

BaronSengir se souvint d'une remarque précédente.

Saulieu, Saulieu... Ah, Saulieu! N'en doutez point, j'étais venu icelieu avec quelque document à compulser, j'ai déjà fait recherches et ai pu trouver cela en poussiéreuses archives au Chasteau de Dijon et au palais épiscopal de Lyon.

Il déposa parchemins épars.





Vous voyez, il n'y a plus de doute, Saulieu dépend bien du diocèse d'Autun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 9 Nov 2010 - 23:36

De revenu, le sourira passa au stade élargi.

A la bonne heure !

Elle se leva et se dirigea vers le fond de la pièce, continuant à parler tout en se déplaçant et en manipulant quelques objets devant elle, que le clerc ne put voir.

Que diriez-vous, mon père, d'un pêcheur qu'un événement impressionnant pousserait à se poser des questions ? Même si l'événement n'a rien d'un miracle, et ne doit son apparition que grâce à ce que l'on sait de la nature ?

Elle se retourna vers lui, tenant dans une main un livre - la main gauche.

Est-ce que ce serait pécher que de tramer une... mise en scène de ce qui pour les yeux des non-initiés, ressemblerait à un miracle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Ven 26 Nov 2010 - 13:34

Ma foy, oui, pourquoi pas? Quelle que soit la méthode utilisée, tant qu'elle ne contredit le Droit Canon, tout est bon pour ramener pécheur dans le droit chemin.

Le blond la suivait de dos ne sachant trop ce qu'elle faisait.

Quant à notre prime discussion, nous pourrons discuter des démarches à effectuer pour la consécration de la chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Ven 26 Nov 2010 - 22:30

Elle sentait venir la minute de vérité. Se retenant de se signer pour ne pas mettre la puce à l'oreille du prêtre, elle lui tendit sa main libre - la droite, donc :

Plaise au Ciel, mon père, que cette idée sache vous séduire, et se refuse à vous effrayer. Il faut seulement me promettre de ne point vous fier à ce que vous diront vos sens tant que vous n'aurez point eu mes explications. Serrons-nous la main si vous agréez...

Encore quelques instants. S'il lui serrait la main, elle lui donnerait le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 27 Nov 2010 - 1:13

Le blond sourcil levé, le clerc sans nulle appréhension jusque là s'en vint à sentir méfiance, au contraire de ce qu'essayait de provoquer la princesse. Beaucoup de mystère sous-jacent... Mais allons, c'était une pénitente, une pieuse aristotélicienne, il n'avait rien à redouter. Il tendit la main de mesme afin de sceller l'accord entre eux deux ; bien qu'il en ignorast les termes.

Vos mots sont bien abscons, mais enfin, qu'il en soit ainsi, serrons-nous la dextre.

Poignée de main ; accord de bonne entente pour des relations futures ou conspiration? ; fut faite. Coutume étrange, mais il se devait de s'adapter aux us bourguignons. Des saluts coincés et impersonnels à l'alençonnaise, des baragouins se voulant d'occitan à la toulousaine, des accolades vassaliques ou d'amitié aristotélicienne, il apprenait nouvelle chose. Il doutait qu'un jour ce puisse devenir mode répandue, mais enfin, à Saulieu, faire comme les Sédélociens. Livre fut alors remis au blond. Un peu sèchement qui plus est et... Il n'eut le temps de questionner sur le pourquoi de la chose qu'un fait étrange se produisit. Sa main était en feu! Ou était-ce le livre dont la couverture était ardente? Et resvait-il ou avait-il ouï fracas explosif et fumée s'échapper de l'ouvrage? Un bref cri, la main rejetée en arrière par réflexe et le livre fumant de tomber sur le sol en un bruit sourd.

Mais quelle est cette sorcellerie?

BaronSengir se tenait le poignet, sa paume rougie encore endolorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Sam 27 Nov 2010 - 1:57

Elle sursauta. Elle avait beau s'y attendre et avoir fait des essais pour ne faire courir aucun risque au blond clerc, c'était tout de même autre chose... Elle fit le pas qui la séparait de ses petites "préparations", et prit dans une coupe prévue à cet effet un linge humide et frais, qu'elle lui tendit, non sans appréhension quant à sa réaction.

Nulle sorcellerie, mon père : seulement la nature à l'oeuvre. J'ignore le fonctionnement exact de ceci, mais j'avais sur ma main une substance qui s'est déposée sur la vôtre, et il y en avait une autre sur le livre...

Et déjà son grand projet revenait à son esprit exalté.

Mon père, imaginez l'effet de cette petite manipulation sur un pécheur ! Imaginez un instant sa réaction, si vous procédez ainsi avec le Livre des Vertus ! Songez à cela : le pécheur y verra un signe divin de revenir sur le chemin du dogme ! Pensez au nombre d'âmes que vous pourriez sauver !

Les yeux s'enflammaient, le teint s'animait d'un léger rose sur les joues : elle imaginait déjà les foules de pénitents en pélerinage, et les hommes et les femmes qui s'écartaient de dieu revenir bien vite à lui, faisant leur mea-culpa du fond du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Dim 28 Nov 2010 - 19:54

Sèchement, le clerc prit le linge, dont il couvrit agréablement sa main. Il n'avait peu gousté la chose, mesme si elle l'avait prévenu, ou si peu... Il n'était point ravi, mais savait calme garder, ce n'était pas un Odoacre ou le goret d'Alençon. Sa voix ne trahissait toutefois nullement la bonne humeur.

Je n'ai point apprécié votre tour de passe-passe ma fille, et si vous en aviez été victime, vous sauriez ce que j'ai ressenti!

Se servant coupe fort bien remplie pendant qu'elle palabrait, le blond avait néanmoins presté oreille. Après s'estre un peu remis d'aplomb avec du vin ; mais utiliser la senestre pour se servir et tenir sa coupe, que cela était non pratique! ; il se mit à réfléchir quelques instants.

Il est vrai que doté d'un discours prosélyte et désignant le phénomène comme découlant des péchés de celui que l'on veut pié... ramener dans le droit et juste chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Dim 28 Nov 2010 - 22:57

Elle se sentit rougir comme une gamine prise en faute, et regarda ses ongles avec une attention soudaine.

Je suis désolée, mon père... Je pensais qu'une démonstration vous montrerait mieux qu'un long discours l'intérêt de la chose...

Pour un peu, elle se serait dandinée, les mains croisées derrière elle ! Néanmoins, aux derniers mots du prêtre, elle osa lui couler un regard d'entre ses cils.

Ce ne serait pas un péché, ce mensonge par omission, puisqu'il aurait pour but de sauver des âmes, n'est-ce pas, mon père ?

Et quelque chose comme une note d'espoir dans la voix. Des centaines, des milliers, des millions de futurs croyants, de futurs sauvés, affluant vers la Bourgogne, fille de l'église !

Notre Duché, terre de Sainct Bynarr, serait tout désigné pour être la province où la foi se teste... La bienveillance de notre Sainct est peut-être même la source de cette idée qui m'est venue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Lun 29 Nov 2010 - 2:38

Moui... BaronSengir avait sans doute aucun été plus convaincu dans sa vie qu'il ne l'était sur l'instant. Mais bon... L'on aurait dit une petite fille qui aurait fauté, il ne put garder longtemps son air renfrogné.

Bon... Dans l'éventualité de sauvetage d'asmes, oui, duperie sans nulle malveillance sous-jacente peut estre envisagée...

L'enthousiasme grandissant de la princesse était communicatif, et bientost, le blond souriant à la main enveloppée avait oublié son ire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Lun 29 Nov 2010 - 21:22

D'enthousiasme, elle battit des mains.

Oh, attendez, je vais vous montrer ! s'écria-t-elle en récupérant les bols de produit qui avaient servi à l'expérience. Tenez, ceci vient tout droit de ma cave : c'est du salpêtre, qui a été gratté sur les murs. Cet autre chose est utilisée parfois pour soigner la consomption : c'est du soufre. Eloignés l'un de l'autre, rien ne se passe : mettez-les en contact un peu rudement, et il se produit... Ce que vous venez de voir, reprit-elle en rougissant derechef. C'est assez aisé à mettre en oeuvre, à condition de lésiner sur les doses... Si j'ai bien compris, en mettre trop menacerait l'intégrité physique de la personne sur laquelle la tentative serait faite, ce qui n'est point notre but.

Un beau sourire éclaira son visage après ce flot de paroles.

Mon père, je vous envierais, si l'envie n'était un péché, en songeant à tous ceux que vous allez sauver ! Du reste, s'il n'a point encore fui, Theognis nous doit une confession - à vous parce que vous êtes prêtre, à moi parce qu'il m'a promis de vous recevoir. N'est-ce point le sujet idéal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 30 Nov 2010 - 21:21

Le clerc observa attentivement les produits présentés par la princesse. De petits "oh", de petits "ah" ponctuaient le discours. un instant il songea à une application avec doses tout sauf modérées, pour certains hérétques irrécupérables, mécréants divers ou personnes qu'il n'appréciait guère, c'était le cas de le dire. Mais il n'était de ceux qui goustaient l'art de l'assassinat. Peut-estre n'avait-il pas assez fréquenté les alcosves parisiennes ou les bad-fonds de Rome... Il chassa l'idée de son esprit, mesme s'il n'avait eu aucun mal à imaginer liste de victimes potentielles... Regardant l'enthousiasmée, il sortit de son silence dubitatif.

Eh bien... S'il s'est éloigné du Très Haut comme vous l'aviez dit, cela ne lui fera aucun mal que de recevoir quelque choc religieux, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 30 Nov 2010 - 21:30

Son sourire ne désarmait décidément pas.

Non seulement cela ne lui fera pas de mal, mais en outre, cela ne pourra lui être que bénéfique, si notre but est atteint... Mais venez, je vais vous faire visiter les oubliettes et la salle de torture, je suis certaine que cela vous intéressera : j'y tiens le meilleur matériel, et les techniques les plus éprouvées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   Mar 30 Nov 2010 - 21:39

Sourire lui vint enfin.

Ah, merveilleux! J'ai toujours eu plaisir à visiter ce genre de lieux. Longue carrière de justice et de procure... Je vous suis ma chère! Et expliquez moi tout en détail!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cléricale visite : automne 1458   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cléricale visite : automne 1458
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Archives de la Tour de la Fauconnerie au Louvre
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» visite de la cathédrale
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Le château :: Le petit salon-
Sauter vers: