Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   Mer 15 Juil 2009 - 15:01

Oh !

Oh ! Debout l'Occitan, Saulieu en vue...


Un baillement, un étirement et surtout la terrible envie d'embrocher ce fichu marchand bourguignon. Mais arriver chez une des dames les plus importantes de France avec un cadavre sur les bras, c'était comment dire... inopportun. D'autant que son Vicomte de maître lui avait bien signifié de se comporter avec déf... mmmh défiance ? Non, différence. Non plus... Bah il devait bien se tenir et si son vocabulaire d'oïl n'était pas parfait, au moins il avait retenu le principal.

Pour la décharge du brave Andeòl, ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de dormir au milieu de tonnelets des meilleurs crus de son Seigneur. Le transport d'un tel breuvage sur une aussi longue distance était dangereux. Le voyage marquait parfois irrémédiablement les nectars qui le plus souvent perdaient leur saveur originelle. De nombreuses précautions avaient été prises, mais au final, seul la Fortune aurait le dernier mot.

Bref, le Languedocien demeura sans réponse, haussa les épaules et prit place aux côté du Bourguignon. La fin du voyage se déroula paisiblement, silencieusement. Un promeneur eut sans doute pu apercevoir bien des anges passer. Et le convoi arriva bientôt aux portes du Castel de Menessaire. Andeòl prit les devants et annonça.


Nous amenons une livraison du Vicomte du Tournel pour Son Altesse Armoria de Mortain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   Mer 15 Juil 2009 - 18:30

La petite troupe arriva ensemble : Loreleï était revenue de Dijon de façon à rejoindre sa mère en chemin.

La bannière était haut dressée par un Forrest rompu à cet exercice, afin de montrer à ses gens que la Princesse rentrait sur ses terres.

Forrest en avant, puis Snell, ensuite Armoria et sa fille, chevauchant de concert : retour somme toute assez simple. Les montures rejoignirent une charrette devant la grille : la maîtresse des lieux s'enquit du visiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   Ven 17 Juil 2009 - 3:38

Certains serviteurs erraient toute une vie sans avoir un moment de grâce, un petit instant de gloire que le Très-Haut réservaient aux plus chanceux, pieux... Les voies divines étaient impénétrables à l'époque et le sont toujours pour le narrateur. Ainsi, quelques serviteurs "élus" selon des critères connus seuls du Seigneur avaient parfois l'occasion de briller, de se mettre en évidence lors d'une rencontre bien particulière. Andeòl était l'un d'eux désormais. Non pas qu'il se distingua autrement que par sa maladresse, mais ce moment lui avait été du moins offert, enfin il n'était pas encore tout à fait là...

Alors qu'il terminait sa phrase à l'adresse du garde et attendait une réponse, une petite troupe de cavaliers se rapprocha attirant l'attention du Languedocien. Il y avait une bannière qui flottait indolemment dans les airs, mais cela n'aiguilla pas plus le malheureux inculte sur la qualité des personnes qui étaient désormais tout à fait derrière la charrette. Fort heureusement, le Bourguignon qui l'accompagnait s'avéra un allié inattendu.

Lorsqu'une cavalière avança, il s'inclina offrant un "Votre Altesse" salvateur pour Andeòl qui s'empressa de faire référence à son tour.


Vòstra Nautesa, es un onor.

Son accent d'Oc était parfaitement reconnaissable, il eut voulu le dissimuler qu'il n'eût pas fait mieux.

Meu Mestre, Actarius d'Euphor, Lo Vescoms Del Tournel, Sénher de Sant Dionisy e d'Aubemare, vos saluda.

Vaici una letra per Vòstra Nautesa.


Et dans un geste qu'il voulait grâcieux, mais qui ne l'était point du tout, il sortit une missive cachetée qui dormait sous son gilet et la tendit à la cavalière.

Citation :
A Votre Altesse, Armoria de Mortain, Grand Maître de France, Princesse et Pair de France, Duchesse de Saulieu et des Dombes, Baronne d'Ath,

De Nous, Actarius d'Euphor, Vicomte du Tournel, Seigneur de Saint-Dionisy et d'Aubemare, Votre humble serviteur,

Respectueuses salutations.


Il fut un temps qui s'éloigne déjà où Votre Altesse s'arrêta à Mende et nous fit l'infime honneur de venir se désaltérer en notre auberge. Ce temps-là est demeuré en notre mémoire tout comme l'engagement que nous prîmes à l'époque de faire livrer à Votre Altesse d'autres tonnelets des vins.

Etant à la tête de la lance languedocienne venue en aide en Bourgogne, nous espérions venir en personne, mais Votre Altesse et les guerriers bourguignons se sont avérés des combattants trop redoutables pour que nous arrivions à temps. Aussi devons-nous reprendre le chemin du Languedoc dès demain et présentons nos plus plates excuses d'envoyer un serviteur à notre place. Son parlé a conservé la saveur de la langue d'Oc, nous souhaitons qu'il parvienne néanmoins à se faire comprendre.

Ainsi, en ce jour honorons notre parole par notre modeste présent composé d'une vingtaine de tonnelets de Larme d'Etoile et de Sang d'Oc, de quelques flacons d'huile d'olive et de savons. Nous espérons que le transport et les chaleurs n'auront pas trop gâté le vin malgré nos précautions et Vous recommandons humblement de le faire goûter avant de le servir.

Au bon souvenir de Votre visite en Languedoc et avec nos plus sincères félicitations pour la brillante victoire bourguignonne !

Puisse le Très-Haut veiller précieusement sur Vous et les Vostres.


Rédigé et scellé à Mâcon, le XIIIème jour de juillet de l'an d'Horace MCDLVII.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   Sam 18 Juil 2009 - 0:56

Ses premières réactions, aux mots de l'émissaire furent, d'abord, un froncement de nez, et une pensée :

"Diantre, la langue d'Oc... Moi qui ne sais dire qu'à dix siestes..."

Ensuite, un grincement de dents qu'elle retint juste à temps : le Languedoc, terre de Cristol, ce cuistre, ce jean-foutre, cet immonde pourceau qui avait fait du mal à sa fille. En sentant ses ongles rentrer dans ses paumes comme s'ils voulaient percer le cuir de ses gants, elle desserra les mains, se réfrénant en s'interdisant de généraliser de la sorte.

Aussi retrouva-t-elle son sourire pour répondre :

A dix siestes, mon brave !

Bon, elle parvint à comprendre la suite : miracle ! Et se mit en devoir d'aussitôt ouvrir la lettre, non sans s'inquiéter quant à la langue dans laquelle elle aurait été rédigée.

Du français. Chance. Son sourire s'agrandit à la fin de sa lecture.

Oh ! Il s'est souvenu ! C'est si gentil... Allons, mes braves, entrez donc, et puisqu'il faut goûter ce breuvage pour être sûrs de notre fait, eh bien nous le goûterons ensemble, après quoi vous pourrez charger avec quelques-uns de mes tonnelets, par retour de politesse. Forrest, ouvre la grille et mène ces messieurs jusques à mes caves, tu veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actarius d'Euphor

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   Dim 19 Juil 2009 - 16:40

Le jour de grâce était bien arrivée. Goûter du vin en compagnie d'une Princesse. Mordious ! Certains attendaient une vie entière ne serait-ce que pour apercevoir son cheval ! Et lui, Andeòl, le Languedocien, l'humble serviteur, se tenait là, incrédule. L'inquiétude l'étreignit bientôt, de quoi aurait-il l'air avec son français chancelant. Mais le "A dix siestes" le rasséréna tantôt. Le serviteur se sentit pousser des ailes, fermement décidé à se comporter avec "différence" comme le lui avait dit son maître. Aussi, dans un accent à couper à la hache, il osa faire de l'humour, enfin ce qu'il estimait être de l'humour.

Vostra Nautesa, c'est un proposition de beaucoup d'honneur pour moi. Euh... pour nos. Dans le villatche de moi en Lengàdoc, après la messe du dimenge, on ne refuze jamai de boire du vin offert par le curat, alors dans la cave de vostre bel Castel et avec Votre Luminosité nos pourrions encore mens... non, moins refuzer. Mercé beaucu pour vostre present et votre invitation. Mon Mestre, le Vescoms sera très benan... euh... heureux de goûter votre vin.

Et le grand humoriste - il y en a tout de même de meilleur en Languedoc, je vous rassure - s'inclina profondément. Puis, il rejoignit Forrest dont il prit le pas. La charrette menée par le Bourguignon, qui se retenait de rire après la scène épique proposée par ce bougre de Sudiste, suivit le mouvement également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'arrivée d'une charrette ou d'une vieille promesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10
» Une arrivée... attendue ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Le château :: L'entrée du château-
Sauter vers: