Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plus c'est long, plus c'est... ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Fitzounette

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Devant toi, patate !

MessageSujet: Plus c'est long, plus c'est... ?   Jeu 9 Avr 2009 - 14:13

Ah ça pour l'avoir attendu, elle avait attendu... Elle avait l'impression que le temps s'était étiré funestement depuis leur dernière rencontre, depuis l'enterrement du Prince. Des semaines, des mois, peut être même des années lumière. Elle n'était plus certaine de se souvenir exactement de ses traits, du son de sa voix. De l'odeur de son cou...
De ses grandes mains rudes et pourtant si douces...

Elle était nerveuse. Pourquoi ? Elle même ne le savait pas exactement. Elle jeta un coup d'oeil furtif à sa tenue, à ce corsage toujours aussi désert malgré l'âge qui avançait. Ses hanches étroites, sa silhouette menue, presque malingre en ces temps. La nature ne l'avait pas dotée d'attributs appétissants et des formes qui font des femmes de bonnes mères. Serait elle seulement capable d'enfanter ? Seize années et toujours pas promise. Elle finirait vieille fille.

Elle se triturait nerveusement les doigts. Un livre était posé sur une table, et en voulant le prendre, l'ouvrir, et le parcourir pour paraître occupée, elle le fit tomber au sol dans un grand vacarme. Elle le ramassa et le reposa rapidement à sa place, encore plus génée. Elle resta donc plantée là, essayant de rester naturelle, et se prit soudainement de passion pour une tenture, la détaillant avec bien trop d'ardeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Jeu 9 Avr 2009 - 19:54

Même pas peur !

... Pour se retrouver enfin devant... La grande baie, masquée de lourds damasquins, du petit salon, l'amoureux toujours aussi implorant :

Mon Ange ! Ma fée ! Ma Reyne ! Je sais que tu es là ! Je te sens, te pressens, te consens, tu me vrilles les sangs ! De grâce, je me rends! Montre toi ! Je suis à toi !

Pas à dire... Le bourguignon n'en peut plus de la savoir si loin, si proche et qu'importe le ridicule, seul compte de pouvoir enfin la saisir contre lui, la soulever du sol, lui montrer à quel point il l'aime, la désire, la veut, lui manque. Où diable se cache-t-elle donc ?

Métèouuuuuuuu ??????

L'inquiet est au comble de son envie d'elle... L'accident n'est pas loin... Un Pair pommé qui se pâme comme pomme au point du pré, c'est palot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
burgerqueen

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:05

Burger passa au bureau de la Princesse pour prévenir l'arrivée de nouveaux invités après avoir laissé le valet d'Eric apporter les bagages à la chambre rouge. Puis il arriva au petit salon pour prévenir de l'arrivée de la Princesse.

La Princesse arrive. Je m'en vais m'occuper de vos bagages et vérifier que tout se passe bien. Si vous avez besoin de quoi que se soit, n'hésitez pas.

Avant de partir, il fit signe à Gaston de servir les rafraichissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Jeu 9 Avr 2009 - 23:24

... Et elle arrivait, en effet, sur les pas de Burger.

Ma foi, même si je n'avais été prévenue, j'aurais compris que nous avons de la visite, fit-elle en entrant. Quel est donc ce raffût, morbleu ? Moi qui vante tant le calme de mes terres ! Le bonjour, Duchesse, je vous espère reposée ?

Tout en parlant, elle s'était approchée de la croisée, qu'elle ouvrit largement, tout d'abord interloquée, puis franchement amusée. Elle s'accouda, comme n'importe quelle Juliette bien qu'étant au rez-de-chaussée, et répondit, se redressant soudain en croisant les mains sur sa poitrine :

Oh, je suis là, entre vite et me baise la main, mon bien-aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitzounette

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Devant toi, patate !

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Ven 10 Avr 2009 - 12:42

Des pas dans le couloir, on vient. Chaque parcelle de son corps est en ébullition, chaque centimètre carré de sa peau frissonne...
Respire, respire, ou tu vas t'évanouir ! Non mais pas si vite, tu hyperventiles ! Léger vertige (de l'amour ?).
On entre. Elle se retourne, cheveux aux vents (même si les fenêtres sont fermées), prunelles azurées scintillantes et sourire ultra bright.
C'est l'intendant. Grimace de dépit. La Princesse ? Pis quoi encore, c'est pas la princesse qu'elle attend. Elle roucoule :


Oh la Princesse, oui merveilleux, fantastique, grand merci mon brave.
Si j'ai besoin de quelqu'un ? Euh... quelque chose ? Pas pour le moment, mais je vous ferais quérir si tel était le cas.


Une voix qui fait trembler la propriété. Un loup qui hurle son amour. La biche lève le nez et hume l'air. Il est là, c'est lui, mais où ?
Un peu affolée, elle avance vers les fenêtres, mais ne le voit pas (il est sous celle de sa chambre).
Elle attrape ses jupons et se met à cavaler en direction de la porte... freinage d'urgence. On entre de nouveau.
Son altesse est là. Mine déconfite. Elle souffle sur la mèche qui lui barre le front, exécute une rapide et maladroite révérence, avant de marmonner :


Le bonjour Altesse. Ah ça pour être reposée, je le suis...

L'excitation est à son comble quand sous ses yeux effarés, c'est la Princesse qui se penche à la fenêtre pour se laisser compter fleurettes.
Le front se plisse, le beau sourire se transforme en rictus, et les poings viennent s'ancrer sur les hanches. Mais qu'est ce que c'est que ce bing's ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier de Sars

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 56
Localisation : la ou je peut servir

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Ven 10 Avr 2009 - 23:31

il avais suivi gaston jusqu'au petit salon ,ou dejas d'autre personnes attendaient , avais salué la damoiselle et messire Eric

bonjours ,je me presente Didier de sars ,enchanté de vous rencontrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Sam 11 Avr 2009 - 11:34

Quant la prise est méprise, ça défrise :

Une voix... Sa voix qui répond enfin à ses appels ! Sa voix ? Ventre affamé n'a pas d'oreille prétend-on, coeur de duc amoureux, voila qui est certain...

Oh, je suis là, entre vite et me baise la main, mon bien-aimé !

A deux extremités d'aller voir ailleurs si sa Duchesse s'y trouvait, Erik n'ouït que ces mots qu'il s'impatientait d'enfin capter, et mal ouir nuit, c'est nouille un niais amouraché, c'est nianian, mais ça n'oint, jusqu'au bout de la nuit, que ce que narre au coeur ce qu'esgourde mal écoute. Le bourguignon ne voit donc plus que cette main vers lui tendu, s'en saisit, ne jette à son cou -pour autant qu'une main ait une nuque-, la serre entre ses doigts, la baise, la couvre de baiser, la parcourt de ses lèvres, remonte vers le poignet, entame une ascension d'avant-bras, décide enfin de se plonger dans l'azuré de son regard tellement envoûtant, relève donc le sien vers sa dulcinée et, non... Non... Noooooon !

Altesse... Vous... Moi... Cette main... Je... Pas la sienne... La votre... Ces baisers... J'ai cru... Par la Sainte Soule de Lazare...! Cette méprise...! Comment me faire pardonner...? De vous...? D'elle...?

Sans autre solution d'urgence à portée de cerveau, le Pair -clus de honte-, tombe sur les genoux, brutalement, attendant son jugement comme cochon attend coutel de boucher sur l'artère jugulaire, voué à l'égorgement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitzounette

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Devant toi, patate !

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Sam 11 Avr 2009 - 13:41

Stupeur et tremblements. Voilà que son amour se jette avec avidité sur la blanche menotte princière, et la dévore littéralement.
Pas le temps de saluer le nouveau venu, ni même d'entendre son amant réaliser sa méprise. La rage monte en elle, destructrice. Sa gorge se noue, elle fulmine. Jalousie mortifère, vague incontrôlable qui déferle dans ce petit corps que secoue la colère.
Elle se retourne sans mot dire, tout en le maudissant, et claque la porte, grimpant les marches quatre à quatre jusqu'à la chambre de Céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Sam 11 Avr 2009 - 15:51

Les yeux verts s'écarquillèrent à chaque baiser sur la peau, la peau du quoi ? Mais non, enfin, la peau de la main ! Elle pensait que la plaisanterie cesserait du fait même de savoix, fort différente de celle de la pucelle dont elle se faisait bien volontiers l'hôtesse - un pucelage à surveiller, n'est-ce pas, dont la récente sauvegarde due à une intervention princière faisait qu'elle s'en sentait responsable.

La surprise la cloua donc tant et si bien qu'elle la laissa au début sans voix - si, c'est possible - et sans voie de recours autre que prendre le temps de s'en remettre. Le Pair non blêt blêmit tel le blé et demanda secours. Cela sonna la fin de la coititudation de la vanillée.


Eh bien, Erik, eh bien...

SCHBLAM !

Ah, c'était la porte...


Passez par la fenêtre sans vous préoccuper de la porte : il faut, je crois, courir au plus vite à l'étage.

Regard sévère de chaperon.

Mais pas seul. Allons, hâtez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Sam 11 Avr 2009 - 22:53

En passant par la fenêtre avec ses poulaines

Une porte qui claque mais que le duc, là où il se trouve, n'a point pu entendre ? Courir à l'étage ? Passer par la fenêtre ? Erik ne comprend mie aux assertions princieres, tout à sa honte bue d'avoir confondu la main angevine -et potelée- du rêve de ses jours autant que de ses nuits avec celles, fort délicates mais bien plus fines et nouées par son âge plus avancé de son altesse. Le Pair s'emberlificote d'excuses et d'incomprehension :

Passez par la fenêtre sans vous préoccuper de la porte : il faut, je crois, courir au plus vite à l'étage.

Altesse ? Grimper aux fenetres de l'étage pour fermer les portes ? Je ne...

Cependant, l'armoriesque précision eut tot fait d'oter tout doute en l'esprit de l'autunois navré :

Mais pas seul. Allons, hâtez-vous !

Aussi, n'écoutant que son courage -c'est ce qu'on dit, n'est-ce pas dans toutes les phrases débutant par "n'écoutant que", même si le courage présent ne nous semble de grande importance- et ravalant sa fierté -voir remarque supra. S'adapte aussi à "ravaler", etc-, Erik grimpa comme un seul homme, ce qu'il était d'ailleurs, à l'intérieur du petit salon, s'engageant à la suite de la princesse, saluant rapidement l'homme qui se trouvait là, et poursuivant la folle course vers de nouvelles aventuuuuuuures !
Oui, enfin, n'exagérons rien : il s'agit seulement d'aller rassurer une jeune jalouse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Dim 12 Avr 2009 - 0:03

A la bonne heure, vous vous reprenez ! fut la phrase d'accueil quand le Pair se hissa dans la pièce.

Rassemblant ses jupes, mais pas son courage, dont elle n'avait pas besoin présentement, elle partit, trottant vite mais bien, entraînant à sa suite - tout au moins s'il avait le réflexe de la suivre - saluant d'un sourire et d'un signe de la tête Didier, qui ne devait rien comprendre, le pauvre, à la scène qui se jouait.


Hardi, Erik, courons sus aux malentendus !

La galopade se fit entendre, se dirigeant vers l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier de Sars

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 56
Localisation : la ou je peut servir

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Dim 12 Avr 2009 - 15:08

bien que habitué aux surprise ,Didier etais dans une incomprehention totale ,la scene pourtant assez comique le laissé pantois ,... messire Eric passant par la fenetre ,la damoiselle dans tout ses etas ,et la princesse aussi surprenente ...mais bon ,c'est vrais qu'il avais plus l'habitude des campement que des chateaux



heu bonjours gentille princese ,je peut repasser plus tard ci vous voulez

dit t'il un peu gené
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier de Sars

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 56
Localisation : la ou je peut servir

MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   Mar 14 Avr 2009 - 20:54

didier n'avais toujours pas su avoir d'entretien avec la princesse ,et vu le temps qui passait ,demandas au serviteurs de faire preparrer ses chevaux ....le evenements de gascogne l'obligé a faire mouvement rapidement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus c'est long, plus c'est... ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus c'est long, plus c'est... ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» La vie est un long flood tranquille...
» MecRéant, de retour dans un gros jeu après un long périple !
» Voyage le long de l'Anduin
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Le château :: Le petit salon-
Sauter vers: