Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)

Aller en bas 
AuteurMessage
Fitzounette

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Devant toi, patate !

MessageSujet: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Mer 1 Avr 2009 - 14:35

La Bourgogne, enfin. Des jours et des jours de chevauchée en compagnie de son escorte.
Elle avait tenu à monter son étalon, Reese. Ce dernier avait fait montre de son grand bonheur de pouvoir enfin folâtrer sur les chemins, s’ébrouant dans ces paysages qu’il ne connaissait. La jeune femme l’avait laissé respirer à son rythme, et avait pris beaucoup de plaisir à sentir la bête musculeuse s’épanouir.
La douce Touraine et ses plaines, le mystérieux Berry et ses forêts… Et la Bourgogne. Ses collines et ses vallons. Ses vignobles à perte de vue.
La petite troupe s’était donc dirigée vers le château Menessaire.
Etrangement, quand la Princesse avait appris la venue de la petite Duchesse en Bourgogne pour y visiter son amour, elle avait beaucoup insisté pour l’héberger.
Etait ce si singulier qu’une jeune pucelle éperdue de désir aille se réfugier sous le toit du vieux garçon qui fait trembler son cœur ? Il faut croire que depuis l’épisode dans le bureau du primat… Elle avait fait parvenir un billet à Erik pour lui faire part de son arrivée prochaine au Castel de son altesse.
Ainsi donc se présenta devant les grilles la môme et son escorte.


Ohla, garde ! Fais annoncer sa Grace Fitzounette de Dénéré Penthièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Mer 1 Avr 2009 - 16:13

En direct live de CORBIGNY, chateau en construction pas très constructive...

Un cri, énôôôôrme qui retenti dans les pièces presque vides - à l'exception d'un bureau, de ce que l'on peut éventuellement qualifier de chambre et, bien évidemment, d'un début de commencement de cave comportant le minimum vital de vins de prestige- du castel ducal de Corbigny :

Foutrebouc ! Vieux grigou ! Ca ne te suffit donc pas d'être infoutu de me trouver une paillasse digne de ce nom ! Faut encore que tu te saoules à en oublier mon réveil, mâtin !

Mais permettez que, par le miracle des bobines 8 mm désormais presque disparues, seulement, hein, le Duc, il est légèrement passéiste, permettez, disait donc votre humble et néammoins serviteur tout autant que narrateur, lequel s'est lui-même mis au VHS, puis au bien nommé numérique rimant comme cet état d'âme pas encore découvert à l'époque, bref, permettez, ajouté-je, ce qui, d'ailleurs me fait penser à une bien bonne, mais pas cette fois, je crois que ce n'est pas le moment, de toute manière, j'ai une grosse flemme, là, et de plus, on m'attend, alors, vous savez où vous pouvez vous... Oups, désolé. Donc, remontons quelques temps en arriere...

Nous retrouvons donc un duc ad hoc dans un conseil ducal en partance de vrille, une jeune et jolie, même si elle n'a pas la tête d'un magazine, Duchesse de ses amours angevines, un chateau de Menessaire (enfin à quelque chose), une Altesse Princiere bien que veuve, du vin de laitue en train de se faire (et le faire, c'est bien, mais ne cédons pas au plaisir de la redite, je la redoute, bien qu'assez peu suisses, les trois précédemment cités)... Pour en arriver à ce jour tant attendu où le dit Duc devait se réveiller aux aurores si sont gougniafié de valet de pied n'était pas resté allongé sur ses fesses, lequelles furent gratifiées d'une bonne rouste du Pair, sévère. Bref, à la bourre l'autunois, et ce n'est pas une bogue !


Patafiole ! Va donc me chercher de quoi me vêtir décemment, préparer ma calèche, et met moi un peu d'ordre dans cette allure, tu ferais peur à croque mort.

Retrouvons ainsi notre Pair impatient, quelques moments plus tard, attendant, impatient, que l'hippomobile sus-nommée ne parvienne jusqu'au devant du parvis, et en route vers de futures aventure !!!

Cocher ! A Ménéssaire ! Et que ça galope!

Tout de même, on va y arriver, finallement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
burgerqueen

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Mer 1 Avr 2009 - 21:13

Burger accoura en entendant que l'on sonnait les cloches du grillage à l'entrée du château. Tenant ses braies d'une main parce qu'elles avaient tendances à glisser, et en moulinant des bras pour venir plus vite recevoir les ôtes. Bien, La Princesse avait touché deux mots à Burger au sujet d'une visite... Grande première pour le nouvel intendant. On allait voir ce que l'on allait voir.

Petit conciliabule avec le portier un peu empoté. Qui donc ? Ah ! Sa Grace Fitzounette de Dénéré Penthièvre... Bon, c'était surement la Fitz attendue. Burger ouvrit le Portail et s'avança vers elle après une menue courbette.


Madame Bienvenue à Menessaire ! Je suis l'intendant du château, si vous voulez bien vous donnez la peine...

dit-il en l'invitant du geste et en ouvrant la marche. Puis en souriant,

Si vous nécessitez quoi que ce soit durant votre séjour, n'hésitez pas à faire appel à moi, se sera un plaisir. Nous vous avons réservé la chambre de Céleste.

Un bruit de galop se fit entendre, Burger se retournant il aperçut un coche... Eh bien voilà du monde ! à la dame,

Pardonnez moi madame, d'autres invités... Vous pouvez suivre notre domestique, Gaston, il vous conduira à bon port.

Retournant près du portail, Burger attendit la carriole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitzounette

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Devant toi, patate !

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Jeu 2 Avr 2009 - 17:23

Elle avait mis pied à terre, et confié sa monture à Idéfix, son écuyer, pour qu'il la mène aux écuries. Elle inclina légèrement la tête à l'arrivée de l'intendant du Castel.

Messire, le bonjour. Merci pour ce prompt accueil. Il est très agréable d'être reçue avec tant d'empressement.

Elle le suivit gentiment, l'écoutant. Elle opinait du chef à intervalles réguliers, souriante, heureuse d'être enfin arrivée à destination.

La Chambre de Céleste, fort bien. Pourriez vous dire aux domestiques de monter mes malles que je puisse me rafraîchir et me changer ?
Par la suite je demanderais audience à la Princesse pour aller la saluer et la remercier de me recevoir en son domaine.


Mais déjà l'intendant était appelé ailleurs.

Faites, faites, je vous prie.

Et menée par un valet elle prit la direction de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Mer 8 Avr 2009 - 14:23

A l'entrée de la cour d'honneur du domaine de Menessaire :

Not' Mait' ??? Messer not' bon mait' ??? Vot' Pairerie ??? Mon Duuuuuuc !!!

Se laissant balloter comme une de ces infâmes jelly angloyse, le Duc se mit à rêver d'océan, de capitaine au long cours, d'aventure marine et de découverte de nouveau passage vers le Royaume des Indes lorsque...

Quoi ? Qu'oui-ce ? Qu'ouest-ce ? Qu'abordé-je ? Pas de quartier, sacripants !

Les cahots, une accumulation de mauvaises et courtes nuitées, la solitude du célibataire, la digestion du vin de la veille : Le pair s'était endormi en route, et de fort belle maniere ! D'un air, tout autant que d'une voix qui ne laissait nulle place au doute quant à sa bourritude de l'homme pas bien réveillé, il aggressa le malheureux adjoint de son cocher :

Parle maraud, ou je t'arrache la langue !

Ce qui, vous le comprendrez, ne peut sortir de la bouche que d'un cerveau pas encore bien tiré de ses marécages morphéens puisqu'un valet sans sa langue ne pourrait plus rien expliquer, se voyant aussitot arracher une langue qui lui manque déjà, lequel ne pourrait donc rien expliquer, se voyant aussitot arracher une langue qui lui manque déjà, lequel...

[NDLR : Gérard !!! Avance le saphir, ton vinyl est rayé, là !!! Désolé pour cet incident technique facheux.]

Not' bon Duc...

Air inquiet du fieffé serviteur.

C'est qu'on est dans la place !!!

Réponse tout à trac du gronchon matutinal, se saisissant d'un coussin fessier pour en ficher un coup sur la tête de l'impétrant :

Et tu peux pas le dire plus tôt, Fichtre Bougre d'Ahuri ? Palsembleu ! File nous faire annoncer et n'oublie pas de demander si Sa Grâce Fitzounette de Dénéré-Penthièvre est déjà arrivée ! Tu te souviendras de tout ça, Vilbrequin des plaines ? Mais cours donc, sacrebleu ! Tu devrais déjà y être !

Aussitot dit, aussitot -presque- fait, le jeune garçon ne se faisant pas prier, couru au devant de la calèche qui, de son coté, exécutait un créneau de toute beauté, sans même toucher aux pare-chocs des voitures garées là, du genre que les femelles ne comprendront ni n'apréhenderont jamais... Pour autant qu'on permette un jour, chose Ô! combien improbable, au sexe faible de prendre les rênes d'un tel équipage, mais ces temps là n'étaient point advenus, foi de Dukaillon !

Le jeune homme se trouvait donc presque au niveau d'un homme qui ne devait pas avoir trouvé couturière à son goût pour ainsi retenir le haut de ses braies d'une main féroce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
burgerqueen

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Jeu 9 Avr 2009 - 19:22

Un jeune homme au pas pressé vint auprès de Burger après avoir cherché ses ordres à la fenêtre d'un carrosse qui avait manœuvré de manière quelque peu fort peu coutumière. Il était suivit de près par un homme richement paré.

La grille était encore ouverte de la précédente venue et le noble personnage le sourire aux lèvres et de fort joyeuse humeur se précipita dans l'entrée en passant sous le nez de Burger. Celui-ci n'eut pas le temps de l'arrêter... tout un juste un.
Eh ! messi... Mais le valet s'occupait déjà de Burger.

Salut mon gars, tu veux une ficelle pour ton calbut ? Parce que là, on sens que tu peine un peu... Surtout que en fait, bon, y'a pas un intendant ici ? ou un gars à qui on puisse causer ? Parce que y'a du beau monde qui rapplique.

Burger se tint droit comme un i, sans lâcher ses braies.

Ahn eh bien il se trouve que je suis l'intendant... Dites donc, il a l'air bien pressé votre maitre ? C'est qui ?

Ah ben c'est messire erik de josseliniere, pair de France. C'est pas mal ici, c'est quoi ?

Menessaire, le chateau de la Princesse Armoria...

Pas mal, de la gueule... Bon, y'a un bon paquet de matos à décharger, on met ça où ?

Viens suis moi, la chambre rouge, pour un pair de France, ça lui conviendra.


Burger pris le chemin du château en compagnie du valet en voyant à la porte d'entrée, Le pair qui déjà s'y engoufrait.

Au fait c'est quoi ton nom ? moi c'est Burger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erikdejosseliniere

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   Jeu 9 Avr 2009 - 19:56

Un petit pas sur le marchepied, un grand pas pour l'amoureux

Elle est là, il le sait, il le sent, il la respire, il l'épidermise, il le sensualise, il l'epritotalemendellise, il le tripaillise, il le coeurdemoncoeurise... Elle ! Elle ! Elle ! Il n'y a qu'elle pour avoir ce pouvoir incroyable de le mettre en un tel état, même sans la voir de visu, même sans la toucher, même sans l'aboucher, même sans plonger ses mains dans sa blonde chevelure, meme sans se laisser hypnotiser par sa voix ! Elle est là, rien ne pourrait le convaincre du contraire !

Elle est là !

Les mots sortent de sa gorge sans qu'il en ait conscience, se lève comme un automate de son strapontin, sort la tête par portiere, se fâche à distance de l'inaction de son valet, décide d'y aller, pose son pied d'amoureux fou sur le marchepied de son véhicule et s'aprete à en sortir :

Mais Bon D...... Aheum... Par la Malepeste ! Qu'est-ce qu'il fiche donc, cet ahuri broncocéphale ??? Pour sur, il ne se souvient plus de mes ordres cette dégénérescence poltaumorphe !!!

Enervement ducal -pas bon pour les humeurs, ça-, prise de décision rapide, un Pair -méable quoi que mal aimable- qui surgit hors d'une calèche tel l'éclair hors de sa fermeture, qui passe devant les deux hommes, lachant un négligé quoi que narquois :

Faites comme si j'étais pas là, je saurai bien me débrouiller !

La cour d'honneur était vide d'elle... D'un pas toujours nerveux, anxieu, il poursuivit son rêve à portée de main, pour se poster devant les fenêtre du premier étage du chateau et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de la petite Reyne (rien à voir avec le cyclisme...)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça n'a rien à voir avec le triathlon
» Aidez moi mais Rien a voir avec dofus !!
» Arrivée d'une petite fée
» Rien à faire avec mon lapin
» petite partie test pour voir quoi faire des wulfens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Le château :: L'entrée du château-
Sauter vers: