Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une taverne berrichonne (18 mars 1455)

Aller en bas 
AuteurMessage
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Une taverne berrichonne (18 mars 1455)   Mar 17 Mar 2009 - 18:20

(A lire de bas en haut)

Georgepoilu : de quoi voius plaignez vous soldat, c'ets un honneur d'etre soigne par sa duchesse. sans la guerre, vous n'auriez pas eu ce privilège
Theognis essaye de soupirer
Theognis : la guerre, quel malheur...
Georgepoilu : pour cela que je ne vous y ai pas croisé
Tony77fr : non,Messire altho m'a offert un coin de son église
Armoria : j'en conviens...
Htfrison : Mais nous vous croyons Duchesse , juste que la situation avait le don de preter a quiproquos
Jazzette : ça fait vraiement trop longtemps que je ne t'ai pas vu .. trop longtemps ^^
Georgepoilu : sinon vous avez logé au chateau cette nuit monseigneur ?.
Theognis dans sa précipitation manque de faure tomber la chaise
Georgepoilu un pot d'onguent... il se racon,te que cela a plusieurs usages dont certains peu aristotélicien
Theognis montre sa cuisse
Cricriultras sourit
Armoria : Montrez-leur, messire Theognis
Jazzette : c'est bien ce que je me disais armoria
Theognis : la flèche a percé ici
Theognis : c'est que je suis blessé!
Armoria montre le pot d'onguent
Jazzette éclate de rire
Armoria : Je soignais sa blessure
Htfrison : qui tournait le dos a la porte d'entree...
Jazzette s'étrangle
Armoria : Et me suis relevée en lui disantde remettre ses braies
Theognis : elle me prodiguait un onguent!
Armoria : Quand ces messieurs sont entrés, j'étais à genoux devant messire Theognis
Jazzette : mais si ... racontez !!
Armoria : Bon, j'avoue
Georgepoilu : rien monseigneur et ma chère épouse
Jazzette voit la rougeur d'Armoria et ... se dit qu'il y a au moins certaines chose qui ne changent pas
Theognis : cette scène était plus approprié pour un hopital de guerre
Htfrison : tu me connais quand même
Htfrison : Mais parrain ce n'est que de l'humour si la situation avait ete celle que l'on aurait pu imaginer je n'en aurais dit mot voyons...
Jazzette : pardon ht ? que s'est il passé
Theognis : oh la guerre a ses vilaines blessures
Georgepoilu : la duchesse est passée à saint aignan ?
Armoria s'empourpre encore plus
Armoria : Oh rien que réprouverait un prêtre
Georgepoilu donne une tape sur la tete de son fillot
Tony77fr : ah?que c'est il passé mon fils maire?
Georgepoilu : voyons Ht, un peu de confidentialité
Jazzette : oui ! trop longtemps , pourtant je me souviens fort bien de votre passage à Saint Aignan
Htfrison : Monseigneur vous avez bien fait de venir un peu apres nous... vos chastes yeux auraient pu se retourner si vous etiez entré ici en meme temps que George et moi...
Cricriultras : bien monseigneur
Tony77fr : Très bien,merci monsieur le duc
Armoria : Duchesse, c'est plaisir aprtagé, depuis tout ce temps
Jazzette : très bien monseigneur ^^ merci
Armoria : En si bonne compagnie, fort bien
Jazzette : Dame armoria !! c'st un plaisir de vous revoir
Georgepoilu : très bien monseigneur et vous meme ?
Tony77fr : comment allez vous mes enfants?
Jazzette tend la joue et fait une bise à cricri
Cricriultras fait une bise à jazz
Theognis sourit
Htfrison : Bien le bonjour Monseigneur
Theognis : et un soldat!
Armoria s'avance vers Tony et baise sa bague
Theognis remercie pour le verre
Htfrison : Diantre ! quelle clientelle.. deux duchesse un duc un maire, une secretaire generale...
Armoria : Monseigneur
Theognis : bonjour à vous
Jazzette : bonjour dames et messires , Monseigneur
Georgepoilu offre un verre à Theognis
Georgepoilu offre un verre à Armoria
Georgepoilu offre un verre à Cricriultras
Georgepoilu offre une tisane à Htfrison qui ne souhaite plus d'alcool.
Theognis : une chaleur bien agréable...oh bonjour monseigneur
Georgepoilu offre un verre à Jazzette
Armoria : Duchesse !
Georgepoilu offre un verre à Tony77fr
Tony77fr : bonjour à tous
Tony77fr : oh mon fils poilu
Jazzette : bonjour mon coeur
Georgepoilu : oh monseigneur
Cricriultras : tiens coucou jazz
Jazzette : yep
Tony77fr entre dans la taverne et vient s'asseoir à la tablée.
Georgepoilu : oh mon épouse
Jazzette entre dans la taverne et vient s'asseoir à la tablée.
Armoria : En effet, messire Theognis, c'est la chaleur qu'il procure
Theognis : j'imagine...une telle infirmière..ce n'est pas courant
Cricriultras : ha je suis mieux
Htfrison offre une tournée générale !
Htfrison : Je dois dire que je suis resteé pantois à mon entrée, voir une Duchesse agenouillé devant un homme au braies baissées n'est point courant...
Simplygirl sort de la taverne en saluant tout le monde.
Theognis : cet onguent est bien efficace...la douleur s'estompe
Cricriultras : merci Ht
Armoria rougit encore plus de l'embarras de Theognis
Georgepoilu : norf
Georgepoilu : si tu ne sais pas quoi dire, emploie notre expression en disant
Cricriultras regarde george et sourit
Theognis se la joue blessé de guerre
Htfrison se lève et tire la chaise pour que Cricri s'installe
Georgepoilu : theognis
Theognis : oui! une flèche angevine
Georgepoilu fait un bisou à cricri mais pas à Ht^^
Htfrison : Coucou Cricri !
Theognis essaye de trouver quelque chose d'intelligent à dire
Georgepoilu : je m'en douatis duchesse en voyant la blsessure
Armoria : Je... *toussote* soignais messire Theognis
Georgepoilu : au plaisir dame simplygirl
Htfrison : Ca va ca va , je m'en reviens de la place publique ou j'ai encore eu quelques divergence avec Sieur Gilgert mais bon... je commence a avoir l'habitude de leurs maniere a ces plbiste
Cricriultras fait une bise à george un bisou à Ht
Georgepoilu : salut cricri
Armoria : Et le bonjour
Georgepoilu : oh une autre fuillote, c preque une réunion de,famille
Cricriultras : bonjour
Armoria : Hem, la bonne soirée, damoiselle
Armoria se rend compte de l'incongruité de la situation et s'empourpre
Cricriultras entre dans la taverne et vient s'asseoir à la tablée.
Georgepoilu : au plaisir mssire
Armoria regarde Theognis puis les arrivants
Theognis : au revoir et bonne journée
Georgepoilu : très bien et toi fillot ?
Georgepoilu les bourguignons semblent légèrement vêtus. On est pourtant encore en hiver...
Htfrison : Bonjour george tu vas bien?
Simplygirl : je dois vous laisser
Htfrison s'avance et s'incline pour appliquer le baise main à la duchesse
Theognis remet promptement son vêtement
Theognis : pardon, messire, j'étais en train de me faire soigner d'une vilaine blessure
Armoria : Messire Bourgmestre, le bonjour
Georgepoilu : salut ht
Armoria : Voilà, vous pouvez remettre vos braies
Theognis : bonjour à tous
Simplygirl : Mr le maire
Georgepoilu : re
Armoria se relève
Theognis : c'est votre tailleur qui va me détester
Htfrison : Bien le bonjour à vous
Georgepoilu entre dans la taverne et vient s'asseoir à la tablée.
Armoria s'agenouille à nouveau devant lui et passe la bande de tissu autour de sa cuisse
Htfrison entre dans la taverne et vient s'asseoir à la tablée.
Theognis : heu...enfin non je ne bouge pas d'un pouce
Armoria retourne fouiller dans son sac, en sort une chemise dont elle déchire un bout
Theognis : oh non!
Armoria : Voici... Ne bougez pas
Armoria se concentre de nouveau sur sa tâche, les larmes aux yeux, passant au bord de la plaie
Theognis met une main entre ses cuisses
Theognis devient violet tendance violent
Theognis : la flèche ne s'enfonca pas profond, mais...
Armoria relève la tête pour sourire, mais son sourire se fige aussitôt
Armoria : Oh, vous savez, j'ai eu à soigner mon mari
Armoria : *fait
Armoria se mordille les lèvres, attentive à ce qu'elle ait
Theognis : nos infirmières ne font pas mieux
Theognis sent une goutte de sueur s'échapper de son front
Armoria : Je vais tâcher de ne vous point faire mal
Armoria ouvre le pot, prend de l'onguent dans une main et l'applique soigneusement, par un doux massage
Theognis : j'essaye, dame, j'essaye
Theognis : hé bien...une chance en effet...
Simplygirl : 'sir respirez vous passez violet
Armoria : Votre muscle en a réchappé de justesse... Vous auriez pu rester boiteux
Theognis la regarde faire, à la fois amusé et crispé
Armoria : Seigneur !
Theognis prend soin de tout dissimuler
Armoria retire le pansement avec beaucoup de douceur
Theognis sourit aux paroles d'Armoria
Theognis hésite, puis finit par s'éxécuter
Armoria sourit, taquine
Armoria : Allons, ne faites pas durer le plaisir, certes non négligeable, de voir une Duchesse à genoux devant vous
Theognis : oh..hé bien je n'ai rien de honteux à cacher...alors...
Armoria sourit
Armoria : Nécessaire... Si vous voulez soigner votre chair et non vos vêtements
Simplygirl : je vous laisse si vous preferez messire
Theognis déglutit
Theognis : je ...vous croyez que c'est nécessaire?
Simplygirl sourit en baissant la tete
Theognis : oh...
Armoria : baisser vos braies
Armoria s'éclaircit la voix
Armoria : Je crains qu'il ne vous faille..
Armoria : Je n'arriverai à rien ainsi
Theognis la regarde faire, attentif..et un peu nerveux
Armoria va s'agenouiller devant lui
Theognis remonte son vêtement pour laisser à jour la blessure
Armoria sourit
Armoria : Bah, quand ona beaucoup voyagé et qu'on a eu une grand-mère proche de la nature...
Armoria : Allez, montrez-moi cette plaie
Theognis : décidemment vos ressources sont inépuisables
Theognis compose une grimace trés réussie
Armoria : Mon aïeule m'a appris à le faire, quand j'étais enfant
Theognis : ma foi...je veux bien...il est vrai qu'elle me fait souffrir
Armoria : Un mélange de simples
Theognis : quelle est cette potion?
Theognis s'étonne
Armoria : Voulez-vous que je vous l'applique ?
Armoria : Recette ancestrale
Armoria revient avec un pot d'onguent
Armoria se lève et va fouiller dans un sac de cuir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une taverne berrichonne (18 mars 1455)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Régio] Saint Lô : 28 Mars
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» [RP]Derrière la taverne, une lanterne rouge
» Week-end jeux à Rambouillet les 26 et 27 mars
» vendredi 21 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Archives-
Sauter vers: