Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade avec Tithieu, PA, 27 novembre 1456

Aller en bas 
AuteurMessage
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Promenade avec Tithieu, PA, 27 novembre 1456   Jeu 27 Nov 2008 - 2:22

Armoria de Mortain dit :
Allons faire jaser un peu...

Tithieu dit :
Est-ce là ma seule utilité ? *Faussement outré*

Armoria de Mortain dit :
Non, évidemment non... Vous protégez mon physique en même temps que vous ruinez ma réputation, si je vous dois accroire *pince-sans-rire*

Tithieu dit :
*Rit doucement* Et c'est encore ce qui importe le plus, votre physique...

Armoria de Mortain dit :
*fait mine de réfléchir, dubitative, petite moue* Encore que curieusement, je gagerais que ce n'est point tant d'assurer son intégrité qui vous intéresse ?

Tithieu dit :
*Répond par un silence malicieux*

Armoria de Mortain dit :
*oeillade en coin, amusée*

Tithieu dit :
Une chasse au beau milieu d'une guerre
une guerre au beau milieu d'un voyage
N'est-ce pas là situation fantastique ? Vous qui parliez de légende...

Armoria de Mortain dit :
Les troubadours auraient là bien de l'ouvrage, de fait *petit rire*

Tithieu dit :
Les troubadours ? *Rit*Pas seulement

Armoria de Mortain dit :
Ah tiens ? Et qui d'autre ? *joue la carte de la naïveté*

Tithieu dit :
Toute légende a ses héros, comme l'histoire a ses acteurs.:
Si les troubadours doivent conter, les héros doivent faire la légende, pour permettre aux
premiers de faire

Armoria de Mortain dit :
Reste à savoir s'ils conteront la chasse ou sa fin... Si le chasseur se pourra repaître, ou rentrera bredouille
*lève le nez pour regarder les étoiles entre les toits rapprochés, l'air de rien*

Tithieu dit :
Vous jouez, Princesse ?
J'entends par là, vous arrive t-il de parier ?

Armoria de Mortain dit :
D'ordinaire, non, et le dernier pari que j'ai fait a hélas tourné court... L'on pourrait dire en somme que j'ai gagné par forfait
Mais de ce pari-là, vous avez eu vent, je pense *fin sourire*

Tithieu dit :
Je crois oui.

Armoria de Mortain dit :
Dois-je comprendre que vous en avez un à me soumettre ?

Tithieu dit :
Non, finalement non, je ne souhaite guère subir le sort du dernier qui en a eu l'audace

Armoria de Mortain dit :
Le dernier qui en a eu l'audace n'en est point mort, c'est sa folie qui a eu raison de lui
Pour ce que j'en sais, il doit croupir quelque part, attendant que nous l'attrapions

Tithieu dit :
*Hausse les épaules* Je suis déjà fou, je ne risque pas grand chose dans ce cas.

Armoria de Mortain dit :
*rit*
Alors, osez !

Tithieu dit :
Alors parions oui, ce que vous voulez, que le chasseur se pourra repaitre.

Armoria de Mortain dit :
Ce que je veux ?

Tithieu dit :
Ce que vous voulez oui, votre mise sera le mienne.

Armoria de Mortain dit :
*désarçonnée* C'est que...
*réfléchit, ne voit pas, continue d'une voix douce, pensive* ... pour moi, je ne veux mie...

Tithieu dit :
Je n'y crois pas.

Armoria de Mortain dit :
*réfléchit de nouveau, presque prise de vertige devant le vide de sa vie* Tout pour mon Roy, et mon devoir... Je suis ainsi faite

Tithieu dit :
Fixez la mise Princesse, je m'en remets à vous.

Vous me demandez ce que je vous baillerai comme gage si vous échouez... Mais si vous gagniez, quel serait le mien ? *montre dans son attitude qu'elle n'y croit pas une seconde*

Tithieu dit :
*Tout de gaud* Point n'est besoin de contrepartie, je suis en mesure de vous satisfaire pleinement de ma victoire.

Armoria de Mortain dit :
*baisse vivement les yeux et rougit, remerciant la nuit qui sans doute le cachait*
Eh bien... A défaut de me dompter, disons une belle monture

Tithieu dit :
*Sourit* Charmant, mais vous n'aurez pas à m'en céder. Je gagnerais.

Armoria de Mortain dit :
*lève un sourcil* A vous en céder ? Comment cela, à vous en céder ? Mais c'est votre gage si vous perdez, oui ! Et il se trouve que j'ai perdu en Bretagne une fort belle bête, un vieux compagnon, fort aimé

Tithieu dit :
Heraklius ? *Ricane*

Armoria de Mortain dit :
Vous retardez d'une guerre... *fronce le nez*

Tithieu dit :
On ne peut pas être sur tous les fronts.

Armoria de Mortain dit :
De vos certitudes, je déduis que vous, vous ne l'êtes guère, joueur... Puisque vous êtes sûr de ne point perdre

Tithieu dit :
Je suis joueur sûr de son talent
Et excessivement mauvais perdant

Armoria de Mortain dit :
*sourit, lueur d'intérêt dans l'oeil* Ah ? Et que faites-vous donc, quand vous perdez ?

Tithieu dit :
Je geins, j'hurle et je me débat.

Armoria de Mortain dit :
*rit*
Vous n'iriez tout de même point jusques à prendre ce qui vous a échappé ? *ouvertement provocatrice*

Tithieu dit :
Et pourquoi pas ?

Armoria de Mortain dit :
*aussitôt sur ses gardes, comme si la menace était immédiate* Parce que cela serait peu honorable...

Tithieu dit :
Plus honorable que la défaite, puisqu'en un sens c'est une victoire, du moins dans la finalité

Armoria de Mortain dit :
mmm mmm
Entre femme qui se donne, ardent, et femme qui se débat, le plaisir de l'homme doit être différent, je cuide
Sans même parler de celle, se sachant vaincue, qui bouge autant qu'une bûche...

Tithieu dit :
*Rentre la tête dans les épaules, et se contente d'un laconique : *Certes...

Armoria de Mortain dit :
*cesse de marcher pour aller se planter devant lui, poings sur les hanches et menton levé, le défiant* Je serais bûche, je pense, dans un tel cas... Je pense que c'est la seule façon, soumise par la force, de s'en sortir avec un orgueil sauf...

Tithieu dit :
Vous n'aurez pas à l'être. *Un pas vers elle, proximité tendue* Je serais gagnant.

Armoria de Mortain dit :
*large sourire* Non point

Tithieu dit :
*Sourit à son tour* Je le jure, je le serais. Et vous en serez ravie.

Armoria de Mortain dit :
Vous assurez vous-même votre promotion ? *narquoise*
J'ai jadis connu un homme qui, devant une tente fermée de spectacle, n'en donnait point la teneur, mais assurait aux passants "entrez, et vous ignorerez la déception !"

Tithieu dit :
il devait faire bon commerce de ses spectacles, dans ce cas.

Armoria de Mortain dit :
Oh ça, oui, il y avait toujours foule ! *trop enthousiaste pour un simple spectacle, se reprend, se remet à son côté, main sur le bras*
Ahem

Tithieu dit :
*Reprend la marche, rictus satisfait dissimulé par l'obscurité* Tant mieux.
Quand la tournée traversera t-elle votre Bourgogne ?

Armoria de Mortain dit :
C'est déjà fait... *brin de nostalgie dans la voix*

Tithieu dit :
Dommage.
le dernier Noble angevin qui a foulé ce sol a bien failli ne jamais en revenir, j'aurais aimé expérimenter la chose.

Armoria de Mortain dit :
Quiconque voyageant en Bourgogne avec moi ne craint mie, allons

Tithieu dit :
Alors nous irons ensemble, que je goûte à la beauté de ce pays sans en payer le prix. Me l'accorderez-vous ?

Armoria de Mortain dit :
Si Dieu nous prête vie, je vous l'accorde... J'ai toujours eu grand plaisir à faire découvrir les plaisirs bourguignons

Tithieu dit :
*Ricane* Plaisirs bourguignons, hum ?

Armoria de Mortain dit :
Il y a toutes sortes de plaisirs, en Bourgogne *candide*

Tithieu dit :
sont-ils tous aussi coupables que cette mine le suggère ?

Armoria de Mortain dit :
Je cuide que cela va vous surprendre...
... Mais j'en connais d'innocents

Tithieu dit :
Et lesquels ?

Armoria de Mortain dit :
Les vins...
Les cavalcades au beau milieu des raies de vignes, à flanc de côteau
Les baignades dans le Serein

Tithieu dit :
Baignade dans le Serein ? Ca peut très vite déraper !

Armoria de Mortain dit :
mmm mmm
De fait... Oublions
Les cérémonies d'allégeances, fort réputées

Tithieu dit :
Innocent, innocent...
Oui, je vous l'accorde.

Armoria de Mortain dit :
Mais si, mais si
Oh, de temps à autre, une algarade, un duel... Quelques empoignades, un peu de venin au bout de la langue

Tithieu dit :
Rien qui ne vaille l'Anjou

Armoria de Mortain dit :
*réfléchit* Un seul duel à ce jour, du moins en la salle d'allégeance

Tithieu dit :
opposant qui à qui ?

Armoria de Mortain dit :
*peu audible* Mon époux d'alors et... un ami

Tithieu dit :
*Plus doucement* Et qui l'a emporté ?

Armoria de Mortain dit :
Les deux en ont réchapé, de peu *mal à l'aise*

Tithieu dit :
Je vois.
Vous aurez l'occasion d'assister à un épique duel sous peu, puisse t-il ne point vous rappeler de trop douloureux souvenirs

Armoria de Mortain dit :
Un duel ? *lève un sourcil*

Tithieu dit :
Oui da, entre moi et le Comte Elra.

Armoria de Mortain dit :
Tiens donc ? Et pour quel motif ?

Tithieu dit :
Laver l'affront fait par moi au Comte Faooeit, à travers l'une de ses vassales, ma tante Magoo, veuve indigne de Feu Pasoah, qui fut mon patriarche.
Duel à mort, s'il est utile de le préciser.

Armoria de Mortain dit :
Je vois...
Qu'ont donc mes prédateurs à courir vers le risque en pleine chasse ? Suis-je donc si effrayante ?

Tithieu dit :
Mais venez donc y assister, c'est avant tout un beau spectacle... Et puis, ce sera pour moi un honneur de l'emporter en votre présence.
*Eclate de rire* Je ne vous ai jamais attendue pour courrir la fin, mais jamais elle n'a voulu de moi

Armoria de Mortain dit :
De moi non plus, la gueuse... Et pourtant
Naissances, guerres... Un empoisonnement, un enlèvement, un tour en les geôles bretonnes

Tithieu dit :
un enlèvement ?
Armoria de Mortain dit :

En Bourgogne... Un brigand qui avait trouvé en salle d'audience que la Duchesse consort et Procureur faisait un otage de choix

Tithieu dit :
oh, un 19.

Armoria de Mortain dit :
*réfléchit* Non, aux hospices, c'était aux hospices : à l'audience, il s'était écroulé, blessé

Tithieu dit :
Rusé, l'escroc

Armoria de Mortain dit :
Oh, la blessure était réelle
J'ai fini par le tuer, lors de la reprise de Dijon, quelques temps après

Tithieu dit :
*Hausse un sourcil... et se tait*
Mon oncle le Chiffré avait réalisé pareil exploit
En enlevant du Tribunal de Touraine la Duchesse Alexara, qu'il a plus tard séquestrée
Ce qui lui valut d'être banni à vie de Touraine par Llyr

Armoria de Mortain dit :
*se raidit à ce nom d'Alex*

Tithieu dit :
Mais le vieux est toujours bien vivant, lui...

Armoria de Mortain dit :
*se perd dans ses pensées, revoit le moment où sa lame a blessé mortellement la Vouivre, au point de manquer l'entrée du bâtiment où elle a ses appartements*

Tithieu dit :
*Se réfugie lui-même dans un silence pensif, songeant à la malice et au génie que pouvait déployer le Duc Chiffré lorsqu'il lui prenait de s'illustrer*

Armoria de Mortain dit :
*relève le nez, ne reconnaît pas la rue, se demande si c'est voulu*
Mais... Où sommes-nous ?

Tithieu dit :
A Périgueux, Comté du Périgord et de l'Angoumois, Royaume de France, an de grâce 1456. *Sourire narquois*

Armoria de Mortain dit :
Humpf *le fusille du regard*
Nous n'allons point au château, je ne reconnais point cet endroit

Tithieu dit :
*Rit doucement* Qu'ai-je fait qui me vaille un si terrifiant regard ?
Vous logez au château ? Oh, j'étais loin de le soupçonner.

Armoria de Mortain dit :
Oui, d'ordinaire, je préfère les taudis, je me suis dit que cela changerait un peu *petite moue boudeuse*

Tithieu dit :
Et si je vous enlevais pour cette nuit... serais-je demain pendu ?

Armoria de Mortain dit :
M'enlever ? *lève un sourcil* Et pourquoi diable ?

Tithieu dit :
Le jeu.

Armoria de Mortain dit :
Ce serait piper les dés
*se tient prête à tenter sa chance et à courir, si besoin était*
A vaincre sans péril, l'on triomphe sans gloire

Tithieu dit :
*Ricane* Vous êtes tendue.

Armoria de Mortain dit :
Je suis prudente
*lève le menton, peu disposée à se montrer impressionnée*

Tithieu dit :
Il suffirait pourtant... *Lorgne la blonde d'un regard qui se veut inquiétant* Que je vous saisisse, que je vous baillone et que je vous emporte sur mon dos jusqu'à l'auberge qui m'accueille.
Mais pourquoi ce ferais-je ? *Sourire moqueur, alors qu'il se détache d'elle* J'étais distrait, et nous avons manqué le chemin du castel.

Armoria de Mortain dit :
... Et vous y gagneriez une bû... *s'interrompt*
Ah ?

Tithieu dit :
J'intuite que vous saurez sans difficultés le retrouver. Pour ma part je rentre dormir, j'ai fort à faire demain, de l'aube au soir.

Armoria de Mortain dit :
*vérifie discrètement la position de sa dague,d'un doigt rapide et habitué* Soit... Abandonnez-moi au coeur de la plèbe *moqueuse*
La bonne nuitée, Vicomte, que Dieu vous garde *lui tend la main*

Tithieu dit :
*Dédaigneux* Je ne compte guère sur lui pour cela. Et sachez qu'une escorte dont on se méfie n'est pas une escorte, c'est un fardeau. Je ne vous abandonne pas, je vous libère d'un boulet.
*Rapide baisemain, de mauvaise grâce* Le bonsoir, Altesse.

Armoria de Mortain dit :
Peu de patience, je m'ajoute un point pour cette partie *regard rieur, signe de tête, se détourne et commence à s'éloigner*

Tithieu dit :
*Dans son dos, sourit malgré lui, rageant de sa défaite* Je vous aurais au retour, Votre Altesse, et je gagnerais. Parole de Penthièvre, je gagnerais.

Armoria de Mortain dit :
*n'ajoute pas "siffle, beau merle", mais le pense, oh le pense très fort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenade avec Tithieu, PA, 27 novembre 1456
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert
» Morphey- Le 30 novembre 1456 - C - TOP (Marché)
» Souper-dégustation Domaine de la Mordorée avec Fabrice Delorme (10 novembre 2014)
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?
» Duo avec un Panda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Archives-
Sauter vers: