Château de Menessaire

Domaine de la Princesse Armoria, Duché de Saulieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entrevue avec Stannis (16 d'octobre 1456)

Aller en bas 
AuteurMessage
Armoria

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Entrevue avec Stannis (16 d'octobre 1456)   Ven 17 Oct 2008 - 1:17

Armoria de Mortain dit :
*missive vanillée et apportée par Forrest dans la chambre de Stannis*
Armoria de Mortain dit :
"Messire Comte,
Il me siérait d'avoir une entrevue avec vous, si possible ce jour.
Cordialement,
Armoria de Mortain"

Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*renvoie une missive*

"Suis à votre disposition.

Bien à vous,
Stannis Le Ray"

Armoria de Mortain dit :
*Forrest revient accompagner Stannis*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*se fait accompagner par ledit Forrest*
Armoria de Mortain dit :
*attend de pied ferme, le nez dans ses parchemins*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*arrive de pied mou, le nez en l'air, observant les tapisseries*
Armoria de Mortain dit :
*relève ledit nez à son arrivée* Le bonsoir, Comte *lui désigne un siège et fait servir à boire*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Le bonsoir, Altesse. *s'assied sur le siège indiqué*
Armoria de Mortain dit :
J'ai ouï dire que vous aimiez beaucoup la Bourgogne, ce vin en vient... De mes terres, pour être précise *ton neutre, si neutre que c'en est étrange*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Oh. *commentaire tout aussi neutre*
Armoria de Mortain dit :
De fait
Armoria de Mortain dit :
Parce que, n'est-ce pas, "ignoble"n e saurait être qu'une forme locale de compliment, de votre province d'origine, c'est bien cela ? *dangereusement suave*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Ca me paraît surtout être un terme adapté à une terre dont Lancelote est noble, ne fut-ce que par alliance *haussement d'épaules, comme si ça allait de soi*
Armoria de Mortain dit :
*lève un sourcil* Et comment la Bourgogne pourrait-elle en être responsable, au point d'être insultée ? Est-ce de sa faute, si l'un de ses nobles a mauvais goût ?
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
C'est de sa faute si elle n'a toujours pas ajouté le Lancelotisme aur ang des actes justifiant la peine de mort. Quand ce sera fait, je réviserai mon jugement sur les habitants, et l'élèverai peut-être à hauteur de la considération que je porte à leur vin.
Armoria de Mortain dit :
*regard assassin*
Armoria de Mortain dit :
Adoncques, j'en déduis qu'à vos yeux, je suis un être ignoble
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Enfin je suppose que ce n'est pas là la raison de cette entrevue précipitée, non?
Armoria de Mortain dit :
Voilà qui est plaisant, sans nul doute
Armoria de Mortain dit :
Non point, mais à présent, je suis fixée sur la façon dont vous me voyez
Armoria de Mortain dit :
Vous avez vu votre femme, ce jour, si mes yeux ne trompent point l'être ignoble que je suis
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Bah, il y a des exceptions partout, peut-être en êtes vous une,; je ne vous ai point assez cotoyée pour juger *hausse les épaules, et boit une gorgée de vin*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Il me semble en effet que ce fut le cas, si mes yeux ne m'ont pas trompé non plus... Mais l'âge s'avançant, je ne saurais le promettre
Armoria de Mortain dit :
J'avoue une certaine inquiétude, justement, quant à vos yeux
Armoria de Mortain dit :
*boit une gorgée de vin*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Trop aimable.
Armoria de Mortain dit :
Quand une femme se pâme à côté de son époux et que celui-ci se contente de quitter les lieux, tranquille comme Baptiste, vous avouerez que cela ne pourrait être qu'un problème de vue ?
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Qui est donc ce Baptiste? *fronce les sourcils*
Armoria de Mortain dit :
*réprime un soupir* C'est une expression...
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Tiens donc. *court silence* Et c'est tout?
Armoria de Mortain dit :
*le regarde, interloquée*
Armoria de Mortain dit :
Je suis désolée
Armoria de Mortain dit :
Un instant de distraction
Armoria de Mortain dit :
Je pense n'avoir point ouï le moment où vous me demandiez, inquiet, de ses nouvelles...
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Je ne vois pas en quoi je devrais en demander à une personne que cela ne regarde en rien, et qui ne sait d'ailleurs pas si j'en ai eu par ailleurs ou non. Je disais donc: est-ce là tout ce que vous me vouliez?
Armoria de Mortain dit :
*prend une profonde inspiration*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*prend une légère gorgée*
Armoria de Mortain dit :
Cela me regarde, messire, dans le sens où c'est moi qui ai décidé de cette tournée, et en ai convaincu Sa Majesté ; adoncques, s'il devait arriver quelque chose à votre épouse du fait de notre voyage, j'en serai responsable
Armoria de Mortain dit :
Adoncques, oui, cela me regarde
Armoria de Mortain dit :
Sa santé me regarde, et son bien-être itou
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*la regarde sans rien dire, le verre à la main*
Armoria de Mortain dit :
*s'adosse à son fauteuil, lui rend son regard*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Bien, si vous en avez fini, je vais vous souhaiter la bonne soirée, je vois que vous avez beaucoup de travail.
Armoria de Mortain dit :
Dois-je conclure que je serais dans ce cas la seule à me sentir responsable ?
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Vous concluez ce que vous voulez. Que je sache, la réponse ne regarde que moi.
Armoria de Mortain dit :
De fait...
Armoria de Mortain dit :
Et puisque nous sommes entre nous
Armoria de Mortain dit :
Vu la nature forte de votre épouse...
Armoria de Mortain dit :
Si elle a été blessée par vos doutes, cela signifie, j'en suis certaine, qu'ils n'étaient point justifiés
Armoria de Mortain dit :
*se lève et se dirige vers la fenêtre, lui tournant le dos*
Armoria de Mortain dit :
La bonne nuitée, messire Comte
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Ecoutez: je ne vous ai jamais rencontrée auparavant, si ce n'est une brève entrevue à Fougères, je ne vois donc pas en quoi je devrais vous entretenir de ces sujets. Je vous prierai donc dorénavant de vous mêler de ce qui vous regarde strictement; il me semble que vgous avez bien assez à faire de ce côté. Je vous souhaite donc également une bonne nuitée et une bonne suite de périple, si vous me le permettez. *se lève à son tour*
Armoria de Mortain dit :
Je me doute de l'inconfort que cette conversation vous procure... Le but n'était point tant d'avoir des réponses, mais d'être sûre que vous vous poserez des questions...
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Point d'inconfort en vérité, sinon à voir que la Curia recèle en sa tête quelqu'un qui semble plus attirée par les commérages que par le travail réel, selon du moins certains bruits qui me sont parvenus, de gens en tous points dignes de confiance. *hausse les épaules* Enfin, ce ne sont là qu'affaires politiques, auxquelles je ne m'intéresse plus guère, ayant plus concret à faire par ailleurs.
Armoria de Mortain dit :
*se retourne à demi* Rassurez-vous, je fais mon devoir, et m'offre le luxe, en sus, de me montrer humaine, ce que vous nommez être attirée par les commérages... Assez humaine, en tout cas, pour deviner ce que l'on s'efforce de sceller de souffrances
Armoria de Mortain dit :
Ce qui tendrait à prouver que vous sources sont moins fiables que ce que vous pensez
Armoria de Mortain dit :
Nous nous sommes dit bonne nuit, je crois
Armoria de Mortain dit :
*se tourne de nouveau, signifiant la fin de l'entretien*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Que mes sources sont moins fiables... Ou alors que votre ego est aussi enflé que la panse du Condé, au point d'obstruer votre jugement. J'ai tendance à davantage accorder de confiance aux personnes que je connais et en qui j'ai confiance qu'aux inconnues à l'intérêt déplacé. *claque bruyamment les talons de ses bottes en les resserant pour signaler son départ*
Armoria de Mortain dit :
Vous le verrez à l'usage, si toutefois vous pouvez supporter de côtoyer la piètre personne que je suis
Armoria de Mortain dit :
*se dirige vers la porte de sa chambre*
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*hausse les épaules, de dos sur le pas de la porte* Encore faudrait-il que nous en ayons l'occasion.
Armoria de Mortain dit :
*regard en biais de sous ces cils* Ainsi vous préférez voir plutôt que de prendre le risque de constater que vous avez fait erreur ?
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
*toujours de dos, quasiment sorti* Non, je fais juste preuve de bon sens en observant que je n'ai strictement aucune raison de devoir travailler avec vous pour acquérir cet usage dont vous parlez. Détail certes mineur, je vous le concède, mais essentie à la résoluionl du problème que vous souleviez à l'instant.
Armoria de Mortain dit :
Vous pourriez en tout cas me voir faire... A votre guise
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Difficilement: les seuls résultats observables du travail de la Curia résident en ses communiqués. Là encore un léger détail, qui vous a certainement échappé de par son insignifiance, je n'en doute pas. Mais nous, simples sujets du Royaume, sommes bridés par de si triviales contingences, fort malheureusement pour votre démonstration. Mais il se fait tard, et je vous sépare fort certainement des affaires urgentes sur lesquelles vous étiez penchée à mon arrivée...
Armoria de Mortain dit :
De fait
Stannis, Grand Apoûtre du Poutraïsme. dit :
Je vous entendais bien en prendre le chemin. La bonne soirée, donc, pour de bon semble-t-il *quitte la pièce*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entrevue avec Stannis (16 d'octobre 1456)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrevue avec Helena et Jake, futur mariés
» Pink69 - Le 24 octobre 1456 - C - TOP (Prise de château)
» Messe du 12 octobre 1456
» [RP] Entrevue avec un Saint-Anthelme
» Entrevue avec Hubert Marsolais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Menessaire :: Archives-
Sauter vers: